Votre outil de veille de l'actualité économique et financière.
FiBee | La veille économique et financière

Le vintage computing, un marché d’avenir ?

Si la tendance du rétrogaming bat son plein depuis quelques années, jamais les ordinateurs vintage n’ont eu autant la cote. À l’ère d’Internet, en acquérir aux enchères n’est plus un passe-temps exclusivement réservé aux initiés. Mais pour faire de bonnes affaires, encore faut-il s’y connaître un minimum…

Les nostalgiques des débuts de l’informatique ont tendance à dire que les vieilles machines étaient incassables et capables de fonctionner en toutes circonstances. Et ils ont raison : il semblerait que ces bulldozers n’aient pas encore dit leur dernier mot. Pour preuve, au Royaume-Uni, le musée national de l’informatique de Bletchley Park a réussi à remettre en service l’un des plus vieux ordinateurs du monde créé en 1949 : le Dekatron (alias le Witch). Démantelé depuis une quarantaine d’années, ce mastodonte électromécanique qui utilisait des lampes à gaz a été restauré pendant trois ans. S’il fonctionne en pratique, comptez tout de même une bonne dizaine de secondes pour multiplier deux nombres.

Les ventes de produits « vintage » ou « rétro » ne cessent de progresser, et la France n’échappe pas à cette tendance. Apple II, Commodore 64, Grid Compass 1101 ou IBM 5110 Model 3… Ces perles technologies sont à l’origine d’un business RAMifié entre éditeurs, constructeurs, revendeurs, geeks passionnés, collectionneurs et autres adeptes de vide-greniers. A tel point que certains YouTubeurs, tels que le Grenier Geek, Retro Hardware, PhilsComputerLabs, Victor Bart – RETRO Machines ou encore The 8-Bit Guy, se sont spécialisés sur le sujet. Et plus la machine se fait rare, plus les prix flambent. Si vous souhaitez investir dans la rétro-informatique, pensez à bien vérifier l’état de fonctionnement, la qualité, la provenance et l’authenticité des produits et des pièces.

Inutile de vous préciser que tout ce qui est estampillé Apple se vend toujours très cher. Surtout lorsqu’un vendeur eBay décide de mettre en ligne une annonce pour l’Apple 1, un modèle presque unique parmi les 50 assemblés en 1976 par Steve Jobs et Steve Wozniak, c’est le jackpot ! 1,5 million de dollars, c’est la modique somme qu’il faut débourser pour s’offrir ce petit bijou de collection. D’autant plus valorisé qu’il ne reste plus que six modèles en circulation qui possèdent leur carte mère et leur boîtier original. De quoi faire grimper encore un peu plus les enchères… Si vous possédez ce genre de trésors informatiques chez vous, offrez leur une seconde vie. Même cassés, certains matériaux pourraient bien servir à réparer un autre ordinateur et contribuer à la préservation de ce patrimoine d’exception.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires