L’emploi américain au centre de toutes les attentions !

La désinflation étant actée, LA grande question de 2024 sera : récession ou pas aux Etats-Unis ? Après une année 2023 impressionnante, la croissance américaine ne pourra, cette année, poursuivre sa trajectoire sans à-coup que si l’emploi tient. C’est donc LE sujet majeur des prochains mois. Et cela tombe bien, car la semaine qui s’ouvre verra la publication de nombreuses données sur ce front : enquête JOLTS[1], rapport emploi ADP, jobless claims, enquête Challenger sur les licenciements et rapport emploi du BLS.

Dans ce dernier, une donnée sera particulièrement à scruter : le nombre d’Etats américains où le chômage a progressé de 0,5% ou plus sur les 6 derniers mois. Cette proportion a dépassé les 40% en décembre, pour la première fois – hors covid – depuis la crise de 2008. Or, historiquement, un tel niveau ne s’est jamais vu hors récession. De plus cet indicateur est leading sur ce qu’on observe sur le taux de chômage national : il atteint son pic en moyenne 6 mois avant le pic du taux chômage.

Si cet indicateur continue à progresser dans le rapport emploi de janvier, alors la probabilité de voir le taux de chômage américain fortement monter d’ici juin sera très élevée.

Termes et définitions
1. JOLTS. L'enquête JOLTS collecte des données sur les offres d'emploi, les embauches, les démissions, les licenciements et d'autres séparations (comme les retraites).
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Premier coup d’épée dans l’eau pour la BCE
Suiv.
Les investissements technologiques et éthiques peuvent-ils cohabiter ?
Plus de publications