Investissement à impact | Les actualités économiques et financières

L’engouement pour les obligations vertes n’a jamais été aussi fort

L’engouement pour les obligations vertes (« green bonds ») n’a jamais été aussi fort. En quelques années, ce marché est devenu mature grâce à la diversité des émetteurs privés et publics, tout en répondant aux besoins des investisseurs souhaitant réduire l’empreinte carbone de leurs investissements.

Perçu comme un marché de niche il y a encore quelques années par les investisseurs, l’univers des Green Bonds s’est considérablement développé au cours des dix dernières années dans le sillage des Accords de Paris de 2015. Les obligations vertes sont ainsi devenues un levier important du financement de projets liés à la transition énergétique et écologique. Le marché des Green Bonds représente aujourd’hui plus de 1?000 milliards de dollars d’encours1, soit environ 1% de l’ensemble des titres obligataires en circulation, tous segments confondus.

L’intégralité de la note d’analyse est disponible en cliquant ici.

Note rédigée par Camille Suh, Gestionnaire-analyste spécialiste Credit Corporate & Claire Nguyen-Quang, Spécialiste ESG Marchés obligataires.

Article rédigé en date du 21 novembre 2022. Ce document n’a pas de valeur précontractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.
LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS. Numéro d’agrément AMF : GP-04000068.

Prec.
Débâcle chez Crédit Suisse, bataille chez News et Fox Corp : Planète Bourse du jeudi 24 novembre
Suiv.
Fibee Calls : “La Chine, des restrictions et un éléphant dans la pièce” avec Christophe Barraud (Market Securities)