Les 5 actions value préférées du Wall Street Journal pour 2024

Le célèbre journal Wall Street Journal vient de publier, comme chaque année, ses 5 actions value préférées pour l’année à venir. 

En préambule, rappelons ce qu’est une action value (une action de valeur). Les actions value sont des actions qui sont considérées comme se négociant à un prix inférieur à leur valeur réelle. Elles sont souvent sous-évaluées par le marché pour diverses raisons. Ces actions ont généralement des ratios de valorisation plus bas, comme le ratio cours/bénéfice[1]. Elles peuvent appartenir à des entreprises établies avec des modèles d’affaires éprouvés, mais qui, pour une raison ou une autre, sont actuellement sous-évaluées. L’idée est d’acheter ces actions à un prix bas et de profiter de leur éventuelle revalorisation lorsque le marché reconnaît leur véritable valeur. Pour résumer simplement, les investisseurs axés sur la valeur aiment faire des affaires pour trouver des actions qui ont été injustement battues en brèche. On oppose les actions growth aux actions value, c’est à dire des actions de sociétés qui connaissent ou devraient connaître une croissance rapide de leurs bénéfices ou de leurs revenus, souvent à un rythme supérieur à la moyenne du marché.

Revenons à nos cinq actions. Pour sélectionner ces cinq prometteuses, les journalistes du WSJ ont consulté des gérants de portefeuille issus de grandes sociétés de gestion de fonds. Chaque expert a été invité à choisir une action qui se distingue par sa solidité financière, une valorisation séduisante et un potentiel de croissance important. Leur attention s’est portée sur des sociétés bénéficiant d’une réputation et d’une position économique robustes, assez grandes pour résister aux périodes difficiles, et dont les actions présentent des perspectives de hausse importante sur le long terme.

I. JP Morgan Chase

John Bailer de chez BNY Mellon Income Stock Fund a sélectionné JPMorgan Chase pour son portefeuille en se basant sur une approche d’investissement précise, nommée “à trois cercles”. Cette méthode vise à évaluer les actions non seulement sur leur valeur mais aussi sur la dynamique et la qualité de leurs fondamentaux. Voici pourquoi JPMorgan Chase se distingue dans ce cadre :

1. Valeur attrayante : Avec un ratio cours/bénéfice de 10, JPMorgan Chase est considéré comme bon marché, surtout en comparaison avec le ratio moyen du marché, qui est d’environ 19. Cette valorisation avantageuse n’est pas due à une faiblesse de l’entreprise, mais plutôt au fait que le secteur bancaire, en général, est moins prisé.

2. Fondamentaux solides : La banque se démarque par sa solidité financière. Elle possède un bilan de plus de mille milliards de dollars et une capitalisation “solide comme le roc”. Ces éléments indiquent une entreprise stable et fiable.

3. Bonne performance et potentiel de croissance : Malgré un environnement économique difficile pour les banques, marqué par des taux d’intérêt élevés et des crises dans certaines banques régionales, JPMorgan Chase a connu une bonne performance, avec une hausse de son action de 13% en 2023. Cette performance, associée à un rendement de 2,7% en dividendes, laisse présager un potentiel de croissance continu.

En résumé, la sélection de JPMorgan Chase par John Bailer repose sur son évaluation favorable selon les critères de valeur, de dynamique et de qualité des fondamentaux. Cette approche vise à identifier des actions offrant à la fois sécurité et potentiel de croissance, évitant ainsi les pièges de la valeur liés à des entreprises moins stables ou en déclin.

II. Bristol-Myers Squibb 

Jeff Muhlenkamp de chez Muhlenkamp Fund a choisi Bristol-Myers Squibb, une entreprise pharmaceutique américaine, en se basant sur plusieurs facteurs clés. Voici pourquoi cette société pharmaceutique représente une opportunité d’investissement attrayante selon son analyse :

1. Déconnexion entre la performance et le cours de l’action : Malgré une baisse d’environ 40% de son action au cours de l’année passée, Bristol-Myers Squibb a montré des résultats robustes, avec une croissance des bénéfices trimestriels et des marges bénéficiaires d’environ 20%, ainsi qu’un retour sur capitaux propres impressionnant de presque 27%.

2. Valorisation sous-évaluée : Avec un ratio cours/bénéfice de seulement 6.7, l’action est actuellement sous-évaluée. Cette situation est vue par Muhlenkamp comme une occasion d’investir dans une entreprise dont le prix d’action ne reflète pas la valeur réelle.

3. Dividendes attractifs et rachat d’actions : Bristol-Myers Squibb offre un rendement en dividendes de 4.6%, bien supérieur à la moyenne du S&P 500. De plus, l’entreprise rachète ses propres actions, ce qui est souvent un signe de confiance dans la valeur future de l’entreprise.

4. Potentiel de croissance grâce aux acquisitions : La société a historiquement fait des acquisitions stratégiques, comme l’achat de Celgene en 2019, pour renforcer son portefeuille de produits. Ces actions suggèrent un potentiel de croissance significatif, surtout si les futures acquisitions sont bien gérées.

5. Situation financière saine : Bristol-Myers Squibb a une charge de dette gérable, un flux de trésorerie libre important, et les ressources nécessaires pour investir dans des startups biotechnologiques prometteuses, ce qui positionne l’entreprise pour un rebond classique de l’action de valeur.

En conclusion, Jeff Muhlenkamp voit Bristol-Myers Squibb comme une entreprise sous-évaluée avec de solides fondamentaux, un dividende sécurisé, et un potentiel significatif de hausse du prix de l’action. Selon lui, si l’entreprise prend de bonnes décisions stratégiques, le cours de l’action pourrait augmenter de 50% à 100% au cours des deux à trois prochaines années.

III. Verizon

Rick Taft du fond Columbia Select Large Cap Value a sélectionné Verizon pour en s’appuyant sur plusieurs éléments clés qui caractérisent une opportunité de valeur : 

1. Valorisation sous-évaluée : Verizon est actuellement évalué à un ratio cours/bénéfice de 8,3, ce qui est nettement inférieur à la norme historique de l’entreprise (entre 12 et 15). Cette sous-évaluation, dans un contexte où d’autres valeurs technologiques atteignent des sommets, rend l’action particulièrement attractive.

2. Stabilité et potentiel de croissance : Bien que le marché des télécommunications mobiles soit largement saturé, ce qui a ralenti la croissance, Verizon reste une “gigantesque machine à cash”. Taft note que l’entreprise est en train de renouer avec les meilleures performances de sa catégorie, grâce à des changements stratégiques et des investissements importants.

3. Renforcement du management et du réseau : L’entreprise a renforcé son équipe de direction avec des cadres supérieurs ayant un “excellent pedigree”. De plus, d’importants investissements dans le spectre devraient améliorer la qualité du réseau et stimuler la croissance future.

4. Dividende attractif : Avec un rendement de dividende de 6,9%, Verizon offre un rendement attrayant pour les investisseurs axés sur les revenus. Taft considère ce dividende comme “à l’épreuve des balles”, malgré les craintes de certains analystes.

5. Réduction de la dette et stratégie marketing ciblée : Verizon travaille à réduire son endettement, ce qui devrait renforcer sa santé financière. Par ailleurs, l’entreprise a adopté des stratégies marketing ciblées, comme s’adresser à la population hispanique en croissance et améliorer ses performances réseau dans les centres urbains.

6. Perspectives d’avenir : Malgré une certaine perte de parts de marché et un réseau autrefois supérieur devenu moyen, Verizon détient toujours une base solide de 100 millions de clients. Taft envisage une croissance modérée de l’entreprise à l’avenir, ce qui, compte tenu du prix actuel de l’action, présente une opportunité d’investissement.

Rick Taft voit en Verizon une entreprise sous-évaluée avec des fondamentaux solides, un dividende sécurisé, et un potentiel de croissance significatif. Son approche contrariante et axée sur la valeur met en lumière les opportunités offertes par l’entreprise malgré les défis actuels du marché.

IV. Western Digital Corp.

Vincent DeAugustino du célèbre fond T. Rowe Price Mid-Cap Value a choisi Western Digital Corp, une entreprise américaine fabrication de matériel informatique. En voici les raisons : 

1. Potentiel de croissance dans le secteur du stockage de données : Western Digital est un acteur majeur dans le domaine du stockage de données, un marché crucial dans une ère caractérisée par une production massive de données (“Big Data”). Cette position de leader offre à l’entreprise un potentiel de croissance important.

2. Valorisations décotées et situation “réparable” : DeAugustino a identifié Western Digital comme une entreprise confrontée à des défis mais ayant un potentiel de redressement. Cette perception d’une situation “réparable” indique que l’entreprise pourrait surmonter ses problèmes actuels et valoriser son potentiel.

3. Scission en deux entreprises distinctes : Le projet de scission de Western Digital en deux entités publiques indépendantes, séparant les activités de disques durs et de mémoires flash, est vu comme une stratégie pouvant débloquer de la valeur. Cette initiative a déjà suscité une réaction positive du marché.

4. Perspectives d’amélioration : Bien que l’action de Western Digital ait déjà connu une hausse significative, DeAugustino croit qu’il y a encore du potentiel de hausse. Il note que le sentiment du marché envers l’entreprise est en train de changer, suggérant de futurs gains.

5. Défis sectoriels et économiques temporaires : Les problèmes actuels de l’entreprise, tels que les dépenses informatiques prudentes, les problèmes de chaîne d’approvisionnement et l’inflation, sont considérés comme des facteurs temporaires. Leur résolution pourrait mener à une amélioration des performances de l’entreprise.

6. Potentiel à long terme après la scission : La scission prévue devrait permettre à chaque division de se concentrer sur ses forces, créant ainsi deux entreprises potentiellement plus fortes et mieux positionnées pour la croissance.

En fait, la décision de DeAugustino d’investir dans Western Digital repose sur une analyse des défis actuels de l’entreprise comme étant surmontables, combinée à un potentiel de croissance significatif dans le contexte de l’évolution du secteur des technologies et du stockage de données. La scission prévue est un élément clé de cette stratégie, offrant une opportunité de valorisation accrue.

V. IQVIA Holdings

Robert Bierig du fonds Oakmark a choisi la biotech IQVIA Holdings pour son portefeuille en se basant sur une approche d’investissement axée sur la valeur, en considérant plusieurs facteurs clés. Voici pourquoi IQVIA Holdings se démarque selon son analyse :

1. Position de leader dans un secteur spécialisé : IQVIA Holdings, un géant de 40 milliards de dollars, offre des données, des analyses, des solutions technologiques et des services de recherche clinique à l’industrie des sciences de la vie. Sa fusion d’IMS Health et de Quintiles lui a permis de devenir un acteur majeur dans son domaine, combinant les forces des deux entreprises.

2. Sous-performance relative du secteur de la santé : Alors que le secteur de la santé a été l’un des moins performants du S&P 500 en 2023, Bierig voit cela comme une opportunité pour les investisseurs axés sur la valeur. Il identifie IQVIA comme un achat intéressant dans ce contexte.

3. Cours de l’action stable malgré une forte valeur intrinsèque : Bien que le cours de l’action d’IQVIA n’ait pas beaucoup évolué au cours de l’année écoulée, Bierig considère cette stabilité comme une opportunité d’acheter une entreprise de qualité à un prix raisonnable, surtout compte tenu de sa position de leader et de ses solides fondamentaux.

4. Confiance dans la direction : Bierig fait une confiance particulière à l’équipe de direction d’IQVIA, menée par le PDG Ari Bousbib depuis la création de l’entreprise. La gestion efficace et l’investissement personnel de Bousbib dans l’entreprise renforcent la conviction de Bierig dans le potentiel de croissance d’IQVIA.

5. Perspectives d’avenir malgré des défis temporaires : Malgré les inquiétudes concernant la disponibilité des financements pour les sociétés biopharmaceutiques et un resserrement des conditions de crédit, Bierig considère ces difficultés comme temporaires. Il croit en la capacité de l’entreprise à surmonter ces défis.

6. Valorisation attrayante : Bierig note que l’action d’IQVIA se négocie près de son multiple de bénéfices le plus bas depuis sa création, ce qui la rend attrayante pour les investisseurs à la recherche de valeur. Il estime que l’action mérite d’être négociée à un prix supérieur, compte tenu de la qualité et des perspectives de l’entreprise.

Pour Robert Bierig, IQVIA Holdings est une entreprise sous-évaluée avec une position de leader dans son secteur et une gestion solide, représentant une opportunité d’investissement attrayante dans un marché de la santé globalement sous-performant.

Pour conclure, je souhaitais rappeler un point. En vérité, il est faux de croire qu’il faut choisir entre actions growth (croissance) et action value (valeur). Le principal est de bien choisir vos actions et, dans l’idéal, vous trouverez des investissements présentant les caractéristiques de ces deux types d’actions : des entreprises en croissance qui se vendent à bas prix.

Termes et définitions
1. ratio cours/bénéfice. Le ratio cours/bénéfice, souvent abrégé en P/E (pour Price-to-Earnings ratio en anglais), est une mesure clé utilisée en…

Rechercher un fonds

NomISINCatégoriePerf.YTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Microcaps -1.38 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 1.59 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.36 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.41 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -0.21 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.02 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.81 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.08 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 0.97 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.61 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.48 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.09 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 15.99 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 10.64 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 11.30 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 6.60 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 4.31 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 12.36 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 15.22 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 7.13 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.29 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -5.72 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 35.63 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.36 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 0.53 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.90 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.45 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.33 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.38 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.22 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.09 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Le gérant actif obligataire combine plusieurs sources de rendement
Suiv.
Le SP500 au bord de l’excès de valorisation ?
Plus de publications