Les banques centrales entre le marteau et l’enclume

La crise russo-ukrainienne et ses répercussions sur la croissance et l’inflation rebattent totalement les cartes des scénarios économiques préétablis du début d’année. Soyons clairs, si l’impact sera indéniablement négatif, il est, selon nous, à ce stade, impossible d’en mesurer l’ampleur tant les incertitudes sont nombreuses et les effets de bord probables. Les prévisions de croissance, encore sûrement surestimées, sont progressivement revues à la baisse et l’impact de la crise sur le PIB mondial pour 2022 sera surement supérieur à 1%, même si la crise de la covid nous a montré que les Etats et les banques centrales avaient les armes pour en atténuer l’impact.

Du côté des banques centrales justement, celles-ci se trouvent actuellement dans une situation délicate. Engagées dans une phase de resserrement monétaire pour juguler l’inflation, inflation renforcée par la forte hausse du prix des matières premières liée à la situation géopolitique, elles doivent maintenant intégrer un scénario de ralentissement économique avec assez peu de visibilité, le risque étant de remonter les taux et de restreindre ainsi les conditions de financement alors que les risques sur la croissance augmentent. Si les marges de manœuvre des banques centrales sont assez limitées, d’autant plus que les outils à leur disposition ont assez peu d’impact sur les goulets d’étranglement ou la flambée des prix des matières premières, la crise actuelle a néanmoins permis de réduire les anticipations (assez agressives) des investisseurs sur les hausses de taux à venir ce qui va de facto donner aux banquiers centraux plus de latitude (et moins de pression) dans leur phase de resserrement monétaire.

Du côté de la Fed, la crise actuelle ne devrait pas remettre en cause outre mesure le resserrement monétaire. Jerome Powell, qui s’exprimait la semaine dernière devant le Congrès, s’est, en effet, déclaré « enclin à proposer et à soutenir une hausse des taux de 25 bps » pour lutter contre la hausse de l’inflation, actant implicitement un tel mouvement lors de la réunion du 16 mars, tout en étant ouvert à des hausses de 50 bps lors des prochaines réunions si cela se révélait nécessaire. Les données sur l’emploi, passées un peu à la trappe vendredi dans le contexte actuel, militent pour ce scénario.

La BoE devrait également suivre le même chemin le 17 mars en augmentant une nouvelle fois ses taux directeurs de 25 bps, même si le quantitative tightening[1] actif (vente de titres au bilan pour accélérer sa baisse) qu’elle souhaitait mettre en place dès que les taux seraient à 1% pourrait être décalé.

Pour la BCE, qui tient sa réunion de politique monétaire cette semaine, la situation est plus complexe car la zone est plus directement impactée par la situation russo-ukrainienne. Si les insinuations (et les non-dits) de Christine Lagarde en février militaient pour une BCE plus hawkish[2], elle pourrait finalement se rattraper aux branches des décisions de décembre qui prévoyaient une augmentation de l’APP[3] (pour compenser le PEPP[4]) jusqu’à la fin de l’année avant un possible premier relèvement de taux en 2023.

Termes et définitions
1. quantitative tightening. Le “Quantitative Tightening” (QT), ou resserrement quantitatif, est le processus inverse du “Quantitative Easing” (QE). Il s’agit d’une…
2. hawkish. Le terme "hawkish" est couramment utilisé en finance et en économie pour décrire une politique ou une posture qui est favorable à des politiques monétaires ou budgétaires plus restrictives ou plus agressives dans le but de lutter contre l'inflation ou de maintenir la stabilité financière.
3. Asset Purchase Programme ( APP ) Le “Asset Purchase Programme” (APP), en français “Programme d’achats d’actifs”, est une politique monétaire mise en œuvre par…
4. PEPP. Le PEPP, ou Plan d’Achat d’Urgence Pandémique, est un programme exceptionnel d’achats d’actifs lancé par la Banque Centrale…

Rechercher un fonds

NomISINCatégoriePerf.YTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Microcaps -1.38 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 1.59 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.36 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.41 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -0.21 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.02 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.81 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.08 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 0.97 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.61 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.48 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.09 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 15.99 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 10.64 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 11.30 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 6.60 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 4.31 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 12.36 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 15.22 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 7.13 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.29 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -5.72 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 35.63 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.36 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 0.53 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.90 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.45 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.33 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.38 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.22 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.09 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Turbulences sur le marché européen du pétrole
Centrale, énergie | Les actualités économiques et financières

Turbulences sur le marché européen du pétrole

Suiv.
La crise ukrainienne : quels sont les enjeux pour les investisseurs ?
Plus de publications