BCE | La revue de presse économique et financière

Les banques européennes assez fortes pour encaisser une nouvelle tempête financière

Les gendarmes bancaires européens ont publié vendredi soir les résultats du test de résistance appliqué aux établissements du Vieux Continent. En cas de grave crise économique, le secteur perdrait 265 milliards d’euros de fonds propres mais maintiendrait un niveau de fonds propres correct.

Et si le ciel leur tombait sur la tête ? La Banque centrale européenne (BCE) et l’Autorité bancaire européenne (EBA) ont publié vendredi, en toute fin de journée, les résultats de l’édition 2021 de leurs stress tests bancaires. L’exercice, devenu courant depuis une dizaine d’années, consiste à soumettre les banques à un scénario économique catastrophe, faire « tourner les modèles », et voir si elles tiendraient le choc.

Pour la BCE la réponse est simple. Le test montre qu’« un système bancaire de la zone euro résilient face à un scénario macro-économique difficile », affirme l’institution. « Le scénario retenu est encore plus difficile cette fois que lors du test de 2018, et les banques sortent juste d’une année 2020 difficile. Malgré ce cadre exigeant, elles ont plutôt obtenu de bonnes performances dans le test », soulignait dès jeudi Luis de Guindos, vice-président de la BCE dans un entretien au Handelsblatt.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
0
Shares
Publications similaires