Marchés obligataires | La revue de presse économique et financière

Les grandes maisons en recul

Malgré le rebond des marchés actions depuis le début de l’année, les fonds de droit français ont décollecté dans cette catégorie. C’est aussi le cas dans la plupart des grandes classes d’actifs, à l’exception notable des obligations. Le comportement des investisseurs a pénalisé les grandes filiales de banque et profité aux acteurs intermédiaires disposant de fonds monétaires plus performants que la moyenne. Les indépendants en tête des classements disposent quant à eux d’expertises ciblées.

L’année 2021 ne devrait pas constituer un très bon cru pour les fonds de droit français. En effet, du début de l’année à fin juillet, ces fonds affichent une décollecte de 666 millions d’euros, selon les données de Six Financial Information.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires
Inflation | La revue de presse économique et financière
+ PLUS

L’environnement de marché paraît métastable

L’environnement de marché paraît métastable aujourd’hui : on anticipe un « sacré coup de collier » de mis à la croissance ; mais on redoute une valorisation excessive de nombre de prix d’actif. Prenons garde alors à ne pas systématiser un biais haussier dans le regard porté sur la conjoncture économique. C’est principalement le cas aux Etats-Unis, avec le plan de soutien de près de 1900 milliards de dollars. En n’oubliant pas qui plus est que le déséquilibre induit des comptes publics fédéraux est sans doute insoutenable. Il y a quelque chose de métastable dans le regard porté aujourd’hui par les investisseurs sur leur environnement. Aux Etats-Unis, on salue les mesures de soutien, gage d’une activité économique qui va très vite se reprendre, qui plus est à un rythme enlevé ; mais on se met alors à craindre une baisse de prix d’actifs à partir de niveaux potentiellement déraisonnables au regard des fondamentaux. En Chine, les officiels font à la fois le diagnostic de l’existence de bu..