Les investissements technologiques et éthiques peuvent-ils cohabiter ?

ESG[2] vs réalité économique

L’écart entre l’ESG et la réalité économique se manifeste de manière frappante quand on compare les aspirations éthiques et les exigences économiques pratiques. Bien que l’ESG représente un idéal vers lequel de nombreuses entreprises et marchés financiers tendent, la réalité économique reste souvent guidée par des considérations pragmatiques.

Trois exemples illustrent cette dissonance de manière pertinente. La Norvège, souvent considérée comme un modèle ESG, a construit sa fortune grâce au pétrole, soulignant la complexité des choix économiques face aux idéaux environnementaux. Les réseaux sociaux américains, en dépit de leur capitalisation boursière colossale, sont critiqués pour leur modération laxiste, mettant en lumière les compromis entre rentabilité et respect des normes éthiques. Enfin, la transaction de la Française des jeux sur Unibet, saluée en bourse malgré les implications éthiques du secteur du jeu, souligne le poids des intérêts économiques sur les considérations ESG.

Cette divergence met en évidence le défi d’harmoniser les objectifs idéaux avec la réalité économique, suscitant des questionnements quant à la pertinence et à l’efficacité des normes ESG dans le monde financier actuel. Bien que la transparence ait considérablement progressé grâce à la virtualisation de l’économie, les choix économiques demeurent souvent tributaires de contingences pragmatiques, créant un écart significatif entre l’ESG idéalisé et la réalité économique concrète.

Quels investissements stratégiques étudier ?

Quels investissements stratégiques étudier ?Les investissements stratégiques à l’heure actuelle se déploient dans un contexte complexe, où des dynamiques économiques, technologiques et éthiques convergent. Sur le plan patrimonial, l’accent est mis sur le capitalisme numérique et la superpuissance américaine. Les valeurs technologiques occupent une place prépondérante dans la construction de portefeuille, générant des débats quant à la diversification optimale, que ce soit à travers des grandes capitalisations comme les “7 magnifiques” ou des sous-thèmes plus spécifiques, tels que la cybersécurité des mid-caps. Cependant, la surreprésentation de ces valeurs dans les indices soulève des questions sur un éventuel déséquilibre.

L’avènement de l’Intelligence Artificielle (IA) générative, marqué par l’émergence de ChatGPT[1] à l’automne 2022, suscite des réflexions profondes sur son impact significatif dans le monde des investissements. Parmi les acteurs clés, Nvidia se profile comme le super gagnant de cette révolution technologique. Alors que l’IA générative devient un vecteur d’investissement incontournable, la question cruciale demeure : cette avancée technologique aura-t-elle des répercussions tangibles dans d’autres secteurs ?

L’IA générative, soutenue par des microprocesseurs puissants, présente une perspective prometteuse, bien que son statut en tant qu’innovation technologique majeure reste débattu. Si elle offre des opportunités d’investissement, elle pourrait également entraîner la substitution d’une partie du capital-travail, principalement dans des professions hautement qualifiées. Cependant, cet aspect n’éclipse pas le fait que l’IA générative s’inscrit comme un sous-thème au sein de la technologie et du numérique.

Les small et mid caps sur 2024

Les small caps, entreprises à capitalisation boursière relativement modeste, se retrouvent au centre des préoccupations quant à l’avenir des investissements. Leur décote par rapport aux grandes capitalisations et même par rapport aux small caps du non coté les positionne comme des actifs attractifs, malgré une liquidité normalement associée à des primes. Cette situation offre des opportunités aux investisseurs, d’autant plus que l’on observe une tendance à la disparition progressive des small et mid caps, souvent rachetées et retirées de la côte. Cette diminution de l’offre crée des occasions privilégiées pour les investisseurs, qui bénéficient d’une plus grande facilité à retirer une petite société de la côte par rapport à une entreprise de grande envergure.

Par ailleurs, l’évaluation des small caps doit également tenir compte de la dynamique chinoise. Alors que la Chine reste une source importante de financement et de business, les incertitudes économiques grandissantes et la baisse des indicateurs économiques publiés par le pays soulèvent des interrogations quant à la transparence du cadre d’investissement. Malgré des opportunités indéniables en termes de valeur et de croissance, l’opacité croissante du modèle chinois peut rendre l’investissement plus complexe.

Retrouvez régulièrement les interventions d’Igor DE MAACK et du cabinet de conseil en gestion de patrimoine Vitalépargne sur B SMART.

Termes et définitions
1. ChatGPT. ChatGPT est un modèle de langage basé sur l’architecture GPT (Generative Pre-trained Transformer) développé par OpenAI. Il s’agit…
2. ESG. L’ESG (Environnement, Social et Gouvernance) est un terme générique qui désigne les critères de responsabilité sociale et environnementale…

Rechercher un fonds

NomISINCatégoriePerf.YTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Microcaps -1.38 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 1.59 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.36 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.41 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -0.21 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.02 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.81 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.08 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 0.97 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.61 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.48 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.09 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 15.99 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 10.64 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 11.30 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 6.60 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 4.31 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 12.36 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 15.22 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 7.13 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.29 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -5.72 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 35.63 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.36 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 0.53 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.90 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.45 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.33 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.38 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.22 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.09 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
L’emploi américain au centre de toutes les attentions !
Suiv.
Sept tendances à surveiller en 2024
Plus de publications