Les PME américaines ont de moins en moins la volonté d’accroître leurs effectifs

C’est qui ressort de la dernière enquête de la NFIB[1], dans laquelle les intentions d’embauche des PME chutent pour le 3e mois d’affilé et tombent à leur plus bas niveau – hors covid – depuis octobre 2016. Dans le même temps, la part des entreprises ayant au moins un poste ouvert non pourvu revient à son plus bas niveau depuis janvier 2021 et sur le niveau moyen de 2018-2019.

La bonne nouvelle du point de vue de la politique monétaire est que cela pointe vers une poursuite de la baisse de l’inflation salariale : le % d’entreprises prévoyant une hausse des salaires à 3 mois chute lourdement, au plus bas depuis le covid.

Une nouvelle série d’indicateurs qui confirme le message du rapport emploi de vendredi dernier : on peut plus dire que le marché de l’emploi américain est “solide”. Il est désormais dans une zone de fragilité et la Fed va devoir rapidement prendre acte de cette réalité.

Termes et définitions
1. National Federation of Independent Business ( NFIB ) La NFIB, ou National Federation of Independent Business, est une association professionnelle et un groupe de défense des…
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Comment la Bourse aborde-t-elle l’élection présidentielle américaine de 2024 ?
Suiv.
Le CAC 40 inarrêtable ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.