Les ventes de logements anciens continuent de s’effondrer aux Etats-Unis

En ressortant sous les attentes en octobre, le total atteint le plus bas niveau depuis octobre 2010. Pire, rapporté au nombre de foyers américains, les ventes sont au plus bas depuis le début des années 1980, plus basses donc qu’au pire d’après la crise de 2008.

A noter en parallèle que le faible nombre de transactions maintient les prix élevés : le prix médian est toujours 10% plus haut qu’en 2021. Toutefois, les stocks continuent de se reconstituer : +1,8% sur le mois, alors qu’octobre est en moyenne un mois de baisse des stocks, et plus fort mois d’octobre depuis 2006. Cela est de bon augure pour une future des baisses des prix dans l’ancien, qui ne se matérialisera toutefois pas avant que les taux de mortgage ne rebaissent, baisse qui sera provoquée par une baisse des taux directeurs.

La bonne nouvelle c’est que cela constitue un moteur supplémentaire de désinflation qui n’est pas encore allumé, la mauvaise étant qu’une baisse marquée des prix dans l’immobilier ancien aura un impact négatif sur l’effet richesse et donc sur les comportements de consommation des ménages concernés.

Commentaires 1
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Chronique Bourse du 25 novembre 2023
Suiv.
Fibee likes : le projet “Freeze Paris”
Plus de publications