Philippe Waechter

L’euro à la baisse, c’est notre monnaie et notre problème

Elle traduit néanmoins un changement radical dans le modèle économique de la zone Euro. Celle ci ne dégage plus d’excédent d’épargne, ce qui pourrait pénaliser sa stabilité financière.
Sa facture énergétique augmente de 2 points de PIB sur le premier semestre de 2022 par rapport à la situation d’avant pandémie. C’est considérable et montre la faible autonomie de l’Europe en cas de crise énergétique. Les US n’ont pas ce type de problème.

Prec.
L’Espresso des marchés du 24 août 2022
Suiv.
Patrick Artus (Natixis): Nouvelle contraction de l’économie en août en zone euro