Bâle III

Lexique économique et financier Fibee
Lexique économique et financier Fibee

Les normes de Bâle III sont un ensemble de mesures de réforme réglementaire élaborées pour renforcer la régulation, la supervision et la gestion des risques dans le secteur bancaire. Elles ont été développées en réponse à la crise financière de 2008 par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, qui est basé à la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle, en Suisse. Voici quelques aspects clés de Bâle III :

  1. Renforcement des exigences en capital : Bâle III a augmenté les exigences minimales de fonds propres que les banques doivent détenir. Cela inclut un ratio de capital plus élevé pour garantir que les banques disposent d’une base de capital suffisante pour absorber les pertes pendant les périodes de stress financier.
  2. Introduction d’un ratio de levier : Bâle III a introduit un ratio de levier non pondéré par le risque pour compléter les ratios de fonds propres pondérés par le risque. Ce ratio vise à limiter le degré de levier qu’une banque peut prendre.
  3. Nouvelles exigences de liquidité : La réglementation a introduit deux normes de liquidité clés – le ratio de liquidité à court terme (Liquidity Coverage Ratio, LCR) et le ratio de financement stable net (Net Stable Funding Ratio, NSFR). Ces ratios visent à garantir que les banques disposent de liquidités suffisantes pour faire face à des scénarios de stress de court terme et maintenir un profil de financement stable à long terme.
  4. Gestion des risques améliorée : Bâle III met un accent particulier sur la gestion du risque de marché, du risque de crédit et du risque opérationnel. Les banques sont encouragées à améliorer leur capacité à identifier, mesurer et gérer ces risques.
  5. Surveillance et transparence accrues : Les normes exigent des banques une plus grande transparence dans leurs rapports et une divulgation plus complète de leurs expositions aux risques et de la qualité de leur capital.
  6. Mise en œuvre progressive : La mise en œuvre des normes de Bâle III a été prévue pour se dérouler sur plusieurs années, permettant aux banques de se conformer progressivement aux nouvelles exigences.
  7. Objectif global : L’objectif principal de Bâle III est de renforcer la résilience du secteur bancaire, de réduire le risque de crises financières systémiques et d’assurer une plus grande stabilité financière.

Bâle III représente une étape significative dans l’évolution de la réglementation bancaire internationale, en réponse aux faiblesses révélées par la crise financière mondiale. Ces normes sont adoptées à l’échelle mondiale, bien que le calendrier et la manière précise de leur mise en œuvre puissent varier d’un pays à l’autre.

Retour au lexique
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.