PMI manufacturier

Vue d'une usine de fabrication
©Fibee

Le PMI manufacturier, ou Indice des Directeurs d’Achat du secteur manufacturier (Purchasing Managers’ Index for Manufacturing), est un indicateur économique important qui mesure la santé du secteur manufacturier d’une économie. Voici les points clés à comprendre à propos du PMI manufacturier :

  1. Enquête mensuelle : Le PMI manufacturier est basé sur une enquête mensuelle menée auprès des directeurs d’achat des entreprises du secteur manufacturier.
  2. Cinq composantes principales : L’indice intègre généralement cinq composantes majeures de l’activité manufacturière : les nouvelles commandes, la production, l’emploi, les délais de livraison des fournisseurs, et les niveaux de stock des matières premières.
  3. Seuil de 50 Points : Le PMI est exprimé sous la forme d’un indice allant de 0 à 100. Un indice supérieur à 50 indique une expansion du secteur manufacturier par rapport au mois précédent, tandis qu’un indice inférieur à 50 signifie une contraction.
  4. Indicateur avancé : Le PMI est considéré comme un indicateur avancé de la performance économique. Une augmentation du PMI suggère une amélioration des conditions économiques dans le secteur manufacturier, tandis qu’une baisse peut signaler un ralentissement.
  5. Impact sur les marchés financiers : Les investisseurs et les analystes suivent de près les résultats du PMI manufacturier, car il peut influencer les marchés financiers et les décisions de politique monétaire.
  6. Utilisation internationale : Le PMI manufacturier est utilisé dans de nombreux pays pour évaluer l’état de leur industrie manufacturière. Des organisations telles que l’Institute for Supply Management (ISM) aux États-Unis et IHS Markit dans d’autres régions publient ces indices.
  7. Réactivité aux changements économiques : Le PMI est sensible aux changements économiques et peut refléter rapidement l’impact des événements économiques et politiques, tels que les changements de politique fiscale ou monétaire, les crises économiques, ou les conflits commerciaux.
Retour au lexique
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.