Marché Financiers | Les actualités économiques et financières

L’indice ISM services, un point d’orgue statistique pour les marchés

Zoomons sur une publication macroéconomique qui a provoqué lundi 05 décembre un sursaut sur les rendements des obligations souveraines fédérales à 10 ans : l’indice PMI ISM « Services », ressorti en vive hausse à 56.5, battant largement la cible. Éléments de contextualisation, d’explication et d’interprétation.

De quoi s’agit-il ?

L’indice PMI ISM est un indicateur baromètre d’activité, calculé après dépouillement et traitement d’une enquête passée auprès de 300 directeurs des achats, sur un échantillon représentatif. D’où l’acronyme PMI, pour Purchasing Managers’ Index. Quant à l’acronyme ISM, c’est tout simplement le nom de l’institut qui publie l’indicateur : The Institute for Supply Management, qui est l’association professionnelle historique de la fonction achats et approvisionnement.

Il s’agit donc d’un indicateur avancé de la santé économique – les entreprises réagissant rapidement aux conditions du marché et leurs directeurs des achats détenant probablement la vision la plus précoce et la plus pertinente de l’entreprise sur l’économie.

Il existe une version industrielle (la plus connue, le fameux ISM manufacturier), et une version services (plus récente, depuis 1998, qui nous intéresse ici).

Pourquoi les directeurs des achats ?

C’est tout simplement parce que, comme nous venons de l’évoquer brièvement, ces professionnels sont en première ligne, en amont de la chaîne, et constituent par leur ressenti, un excellent baromètre de la demande, ce qui sera d’ailleurs confirmé ou infirmé par la suite. C’est pourquoi on parle d’indicateurs « avancés ». Et leur valeur est précieuse ! Autrefois, des indicateurs approchants existaient, plus ou moins fiables. Certains se basaient en partie sur les carnets de commandes des fabricants de cartons d’emballage, tout simplement…

Un fort écart par rapport au consensus

Lundi 05 décembre, l’ISM Services (ou non-manufacturier), est ressorti pour le mois de novembre à 56,5, en hausse de 2,1 points, largement au-delà de la cible (c’est-à-dire le consensus de marché), qui était pour sa part à 53,5. Pour consulter<a target=”_blank” href=”https://www.ismworld.org/supply-management-news-and-reports/reports/ism-report-on-business/services/november/”> un exemple de la publication </a>, en voici le lien, pour les plus curieux.

Notons pour l’interprétation, qu’un score au-delà des 50 points signifie une expansion du secteur considéré, et à l’inverse, un score en-deçà signifie une contraction. Naturellement, l’écart par rapport à cette barre des 50 points est important et donne du sens à l’ampleur estimée de cette expansion à venir ou à cette contraction. Cette barre n’est finalement qu’une construction qui fixe un point mort.

Si en Europe, les PMI by IHS Markit*, indicateurs équivalents, sont très suivis, notamment la composante industrielle allemande, aux Etats-Unis, où les deux sont disponibles (IHS et ISM), le second a beaucoup plus d’impact, traditionnellement, que le premier, à écart comparable par rapport aux consensus. Sa lecture sera donc privilégiée dans les salles des marchés.

Quelques éléments d’interprétation, en l’espèce

 Avec 6,5 points au-dessus des 50 points, le score a montré non seulement une résilience, mais un début d’échauffement sur la composante services. On parlera de solidité surprise d’un volet entier de la première économie mondiale, d’une robustesse qui est entrée en résonance avec le rapport fédéral NFP sur l’emploi publié vendredi, soldé par des créations de postes bien plus nombreuses que ne laissaient augurer les projections des économistes et des analystes. Et c’est la conjonction des deux (ISM et NFP) dans un temps réduit qui a donné un coup de froid à l’ambiance de marché, balayant les espoirs, à court terme du moins, d’une Fed un peu plus accommodante.

Alexandre TIXIER pour Fibee

*formellement S&P Global depuis la fusion S&P Global – IHS Markit.

Total
5
Shares
Prev
Les taux d’intérêt réels à long terme vont-ils passer au-dessus de la croissance potentielle ?
Next
Macroscope : Noël avant l’heure