Avertissement

Les informations fournies sur fibee.fr ne doivent en aucun cas être considérées comme une invitation à investir, un démarchage ou un conseil financier. Les articles ou communications publiés sur le site ne peuvent être considérés comme une incitation à proposer ou investir au public dans des produits financiers ou d’assurance. Fibee.fr rappelle aux utilisateurs que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Fibee.fr ne peut se substituer à l’utilisateur pour vérifier si les produits d’investissement présentés sur le site répondent à ses besoins et l’invite à se faire assister par ses conseillers professionnels.

Petrole-tanker | Les actualités économiques et financières

L’Opep+ à la peine pour pomper plus et freiner l’envolée des prix

Les représentants des treize membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés (Opep+) ont convenu d’une hausse de la production de 648 000 barils par jour en août, comme en juillet, en comparaison des 432 000 barils fixés auparavant, a annoncé l’alliance dans un communiqué à l’issue d’une réunion par visio-conférence.

Le cartel reste donc sur la même ligne après le tournant pris le mois dernier. Jusque-là, et depuis le printemps 2021, il s’était limité à des hausses modestes de ses quotas dans le but de retrouver graduellement le volume pré-Covid.

Pour, Thierry Bros, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste des enjeux d’énergie, la décision est purement « symbolique » : « Il y a deux contraintes à cette décision. La première, c’est leur lien avec la Russie, donc de ne pas trop ouvrir les vannes. Et la deuxième, c’est que la capacité résiduelle inemployée n’est pas forcément extrêmement grande dans l’Opep ou l’Opep+. On est à peu près vers des niveaux assez proches du maximum de production où que l’on soit dans le monde. »

Auteur

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prev
Les marchés affaiblis par la crainte d’une récession
Devises | Les actualités économiques et financières

Les marchés affaiblis par la crainte d’une récession

Ainsi, ceci est donc un phénomène historique

Next
Cette fois, c’est pas différent
Recession | Les actualités économiques et financières

Cette fois, c’est pas différent

A l’avenir, le 1er semestre 2022 figurera dans les livres de finance comme

You May Also Like