Banques | Les actualités économiques et financières

Macroscope : Ligne de faille

La flambée des prix de l’énergie en juin dernier, de fausses rumeurs diffusées dans les marchés la veille de la publication, jusqu’aux allusions à peine voilées de la Maison Blanche : tout laissait imaginer que l’inflation américaine allait une nouvelle fois augmenter au-delà des estimations des économistes. Ce fut le cas. Les prix à la consommation ont en effet largement augmenté en juin, dépassant les attentes pour le 2e mois consécutif. De plus, ils connaissent, à +9,1% contre +8,8% anticipé en moyenne, leur plus forte progression annuelle depuis novembre 1981. Sans être tout à fait anecdotique, ce chiffre n’est toutefois pas le plus important. D’une part parce qu’il est notablement impacté par le prix des matières premières, et que la baisse récente des prix de l’énergie – le pétrole a baissé de plus de 20% depuis ses plus hauts niveaux de juin – va certainement entraîner une baisse de l’inflation globale dans les prochains mois. D’autre part parce que si elle ne peut tout à fait ignorer l’impact sur les ménages du coût des carburants ou de l’alimentation, la Réserve fédérale américaine (Fed) se focalise avant tout sur l’inflation sous-jacente, c’est-à-dire l’évolution des prix à la consommation hors énergie et alimentation.

Et sur ce terrain, les nouvelles ne sont pas rassurantes. La baisse de l’inflation sous-jacente pour le 3e mois consécutif – s’établissant à 5,9% en juin contre 6,0% en mai et 6,5% au pic de mars – est en trompe-l’œil. En effet, si l’on décompose cette variation, on observe que les prix ont bien plus progressé au 2e trimestre 2022 (7,8% en rythme annualisé) que lors des trois précédents trimestres (5,3% en rythme annualisé). En réalité, l’apparente baisse de l’inflation sous-jacente n’est due qu’à un effet de base favorable, les prix ayant très fortement augmenté au 2e trimestre 2021 (10,0% en rythme annualisé). Autrement dit, si les prix des biens et services hors énergie et alimentation poursuivent leur trajectoire des trois derniers mois, l’inflation sous-jacente devrait réaugmenter au cours des prochains mois. Une perspective qui ne fait pas vraiment les affaires de la banque centrale.

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prec.
Forces relatives : le Match Footsie 100 / EuroStoxx
Suiv.
Italie, la crise de trop
Pour aller plus loin


1 kit Fibee
(une interview + une newsletter dédiée + diffusion de votre interview)
1 bannière
(748x90 en rotation pendant une semaine sur l'ensemble de nos supports)
10% de réduction
sur la commande d'un des services Fibee.

Vous gagnerez également un ticket pour le tirage au sort qui vous permettra peut-être de remporter un iPad Mini de dernière génération !

• Tirage au sort le vendredi 30 septembre à 17h00
• Une participation possible toutes les 24 heures
• Jeu réservé aux professionnels de la gestion d'actifs

Tentez votre chance !
En cochant cette case je confirme être un professionnel de la gestion d'actifs, j'accepte de recevoir les communications de fibee.fr et de participer au tirage au sort qui aura lieu le vendredi 30 septembre 2022.
Never
Remind later
No thanks