Cours-Or | La revue de presse économique et financière

Matières premières : l’or n’a pas dit son dernier mot !

Agence SAND

Après un début d’année difficile, et malgré des taux d’intérêt réels qui restent au plancher, l’or n’a toujours pas retrouvé le chemin de la hausse. Pourtant, il y a des raisons d’être optimiste, juge Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM.

2020 avait été l’année de tous les records pour l’once d’or fin, avec un prix qui avait dépassé en août les 2.000 dollars, dans le sillage des inquiétudes générées par la pandémie qui a frappé le monde. Mais depuis, les investisseurs semblent avoir un peu délaissé le métal jaune, qui affiche une baisse de plus de 7% depuis le début de l’année… En cause principalement, le désintérêt des investisseurs financiers. Pourtant, les éléments qui d’ordinaire poussent les épargnants à s’intéresser à la relique barbare sont réunis. En tête, les taux d’intérêt réels. Pour rappel, l’or n’ayant pas de rendement, son intérêt va croissant avec la baisse des rendements des autres actifs. Aussi, lorsque les taux d’intérêts réels, c’est-à-dire la rémunération de l’argent corrigée de l’inflation, diminuent, habituellement les investisseurs augmentent leur allocation à l’or. Ça n’a pas été le cas ces dernières semaines, et malgré un nouveau plus bas touché sur les taux réels à 10 ans outre-Atlantique au mois d’août, le cours de l’or est resté atone.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
10
Shares
Publications similaires