Elon Musk | Les actualités économiques et financières

On s’est fait élonés

Elon Musk, qui était jusque-là “notre excellent ami Elon Musk” nous fait un 180° sur Twitter : finalement il ne sait plus s’il veut acheter.
 
Raison invoquée : trop de faux comptes (spams) sur Twitter.
L’action a perdu 27% à la suite de cela.
 
Après avoir encaissé notre premier profit, nous avions remis une ligne à $46 (son offre est à $54).
 
Ce que nous en pensons : à ce nouveau prix ($37), nous venons d’augmenter la ligne qui représente désormais 4% du fonds.
 
Car le contrat qu’il a signé l’engage légalement. Et comme il n’avait déjà pas très bonne réputation après ses démêlés avec la SEC, les avocats de Twitter ont bien renforcé ce contrat. Par exemple, la baisse des marchés ou de mauvais chiffres de Twitter sont des raisons spécifiquement exclues pour que Musk puisse sortir du deal.
 
Ensuite parce qu’imaginer Musk, au tribunal, en train d’essayer d’expliquer au juge que la boite qu’il voulait absolument acheter quinze jours plus tôt avec ses amis milliardaires en fait il ne veut plus l’acheter, ca ne va pas être facile – être l’homme le plus riche du monde, il y’a des situations où ça n’est pas un avantage.
 
Enfin parce que à ce nouveau prix ($37), Twitter n’est pas très cher. 
 
Mon idée – pour ce que ca vaut : Musk suit l’exemple de Bernard Arnault – un autre homme le plus riche du monde – qui avait voulu sortir du deal Tiffany en 2020 – Covid oblige. Résultat : après palabres, LVMH a bien acheté Tiffany, à un prix de $131.50 au lieu des $135.0 initiaux.

Soit 2.5% plus bas. “No big deal” comme ils disent.
 
Bonne semaine
 
Charles

Prec.
Carmignac : revue mensuelle d’investissement
Suiv.
Patrick Artus : “Nous aurons des hausses de taux d’intérêt plus fortes que ce qui est annoncé !”