Natixis | La revue de presse économique et financière

Ostrum AM se tient prêt pour de grandes manoeuvres dans la gestion assurantielle

Natixis Investment Managers va reprendre la main sur Ostrum, sa principale filiale, un an après sa fusion avec la gestion obligataire de La Banque Postale Asset Management. Le groupe ambitionne de réaliser des acquisitions ou des partenariats industriels dans un marché peu rentable, plombé par les taux bas.
Agence SAND

Par Amélie Laurin

Drôle d’anniversaire pour Ostrum Asset Management. Un an tout juste après son mariage avec la gestion de taux de La Banque Postale Asset Management (LBPAM) pour créer un grand groupe de gestion axé sur l’assurance-vie, sa maison mère, Natixis Investment Managers (IM), s’apprête à redevenir seul maître à bord. Ostrum totalise 440 milliards d’euros d’actifs, sur les 1.200 milliards gérés par la vingtaine de « boutiques » du holding d’investissement de Natixis.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
13
Shares
Dernières actualités économiques et financières
Trading | La revue de presse économique et financière
+ PLUS

Marchés financiers : analyses et perspectives pour la fin de l’année

Thanksgiving a marqué le début de la période des fêtes de fin d’année mais certains mouvements constatés sur les marchés financiers donnent l’impression que les investisseurs pensent déjà à l’année prochaine. Les interrogations sur la nature de l’inflation et l’attitude qu’adoptera la Réserve fédérale américaine (Fed) en 2022 restent primordiales et expliquent la volatilité importante des obligations gouvernementales. La situation sanitaire apparaît une fois de plus (la cinquième !) comme le trouble-fête en Europe. Des tensions géopolitiques, plus ou moins graves, ressurgissent. Le scénario économique reste malgré tout favorable.