Perspectives du marché des métaux

La situation sur le marché des métaux est aujourd’hui très incertaine, en raison d’un contexte économique difficile à lire, auquel s’ajoutent nombre d’éléments dont l’issue reste difficile à prédire.

La tendance à long terme, elle, reste inchangée. Les besoins en métaux pour réaliser la transition sont là et vont durablement modifier l’équilibre offre/demande, poussant les prix à la hausse.

Mais à plus court terme, le marché hésite pour plusieurs raisons :

  • Le changement de politique monétaire et la volonté affichée de la Réserve fédérale américaine (Fed) de contenir l’inflation en poursuivant sa remontée des taux fait craindre une récession mondiale. L’Europe serait le Continent le plus touché, mais Jamie Dimon (CEO de JP Morgan) faisait remarquer récemment qu’il estimait à plus de 50 % la probabilité d’une récession aux États-Unis. Une baisse de la croissance porterait forcément un coup à la consommation de métaux à court terme. C’est principalement cet élément qui est aujourd’hui au moins partiellement « pricé » par les marchés et qui explique la baisse de ces derniers mois.
  • À cela s’ajoute la situation en Chine. Le maintien d’une politique « zéro Covid » a touché la croissance de l’Empire du Milieu et explique lui aussi la baisse de ces derniers mois sur les métaux. Dans les dernières semaines, des nouvelles rassurantes sur ce front avaient d’ailleurs permis aux cours des métaux de se reprendre. Mais la recrudescence du virus dans certains bassins économiques importants du pays, et les restrictions de consommation électrique dans certaines provinces en raison de la sécheresse ont ravivé les craintes. Les mauvais chiffres des ventes automobiles en Chine publiés le 22 août ont ainsi entraîné une correction immédiate et violente sur le prix du platine et du palladium, très utilisés dans cette industrie. Mais la Chine met en place des mesures pour contrer ce ralentissement. Après l’annonce du troisième plus gros plan de relance de son histoire au début de l’été (infrastructure, véhicules électriques, énergies vertes), les taux viennent d’être abaissés à deux reprises et un plan de soutien à l’immobilier en construction a été mis en place (celui-ci devrait malgré tout rester fragile à court terme, les efforts du gouvernement visant plus à gérer le « deleveraging »(1) de l’activité). Ceci est important pour le marché des métaux. À titre d’exemple, alors que la Chine est importateur nette de zinc depuis plus de 10 ans, elle a été exportatrice nette cette année. Toute reprise de l’activité en Chine se solderait forcément par une reprise rapide des tensions sur l’ensemble des métaux. Rappelons que la Chine consomme près de 50 % de tous les métaux produits dans le monde lorsque son économie tourne normalement.
  • Le décalage de cycle économique (en raison principalement de la crise énergétique qui touche l’Europe) entre l’Europe et les États-Unis entraîne aujourd’hui un resserrement monétaire plus prononcé outre-Atlantique. Cela se ressent sur la parité euro/dollar, avec le billet vert qui est aujourd’hui à parité avec l’euro. Ceci n’est pas sans conséquence sur les matières premières, les échanges internationaux sur ces produits étant libellés en dollars.
  • La crise énergétique en Europe a des effets multiples. Elle menace aujourd’hui la croissance de la zone, ce qui pourrait potentiellement réduire l’activité économique et de ce fait la consommation de métaux. Mais la forte hausse des prix de l’énergie et du gaz en particulier est aussi en train de contraindre la production de métaux raffinés. Ainsi, Glencore* en fin d’année dernière et Nyrstar* tout récemment, ont décidé de fermer des capacités de raffinage de zinc en raison de coûts trop élevés. Alcoa* et Norsk Hydro* ont fait de même dans le secteur de l’aluminium et ces fermetures pourraient se multiplier, tant les marges des producteurs sont négatives ! À court terme, le marché voit surtout l’impact négatif sur la croissance, et peu les conséquences des fermetures de fonderies. Pourtant, ces décisions sont très structurantes : les usines ainsi fermées le resteront pour au moins plusieurs mois quoi qu’il arrive. Certains évoquent même le risque de fermeture définitive. Ainsi, lorsque l’activité repartira ou que le développement de la transition énergétique s’accélérera, le manque de ressources constaté lors de la reprise en 2021 et qui a fait s’envoler le prix de certains métaux, pourrait s’en retrouver exacerbé ! En cas d’hiver rude ou de nouvelles tensions avec le gouvernement russe, le prix du gaz pourrait contraindre d’autres capacités à fermer en Europe, mais aussi au-delà. Rappelons que les disponibilités en gaz liquéfié sont limitées et que, de ce fait, la part obtenue par les européens est une part qui échappe à d’autres nations ! Les prix du gaz devraient donc rester élevés, au moins jusqu’à la fin du conflit ukrainien.
  • La crise ukrainienne s’éternise. Si son impact a pour l’heure été limité sur l’approvisionnement en métaux, un durcissement pourrait nous contraindre à limiter également nos importations de ces produits en provenance de Russie. Rappelons que la Russie est un producteur majeur d’aluminium, de nickel, de platine et de palladium.
  • Malgré l’ensemble des craintes actuelles, les stocks de métaux restent faibles et les structures de prix à terme pointent toujours des tensions sur l’approvisionnement à quelques mois. Par ailleurs, les positions ouvertes sont aujourd’hui sur certains métaux, sur des niveaux historiquement très défensifs. Le potentiel de baisse semble donc désormais limité.

En résumé, la lisibilité des marchés de métaux à court terme est très limitée, mais une nouvelle baisse ne peut être exclue en particulier si le ton de la Fed devait être très « hawkish[1] »(2) lors du symposium de Jackson Hole du 25 au 27 août. Mais les problématiques de long terme restent entières et pourraient même s’aggraver du fait des fermetures de capacités de production métallique. Cette nouvelle demande « verte » n’est pas une demande hypothétique à venir, elle a déjà commencé. À titre d’exemple, en Chine, depuis le début de l’année, la croissance de la demande dans les énergies vertes (véhicules électriques, ENR et réseaux) fait plus que compenser la perte de consommation liée au ralentissement du secteur immobilier (+553 kt de cuivre vs. -431 kt en estimé sur 2022). Pour l’heure, le marché se focalise sur la baisse de
« l’ancienne économie » et ne voit pas l’émergence de cette nouvelle demande.

Aussi, à court terme, les décisions monétaires pourraient continuer à peser sur les prix, mais à moyen terme, nous considérons que le potentiel haussier reste intact, et est même renforcé par les fermetures résultantes de la crise énergétique actuelle.

Termes et définitions
1. hawkish. Le terme "hawkish" est couramment utilisé en finance et en économie pour décrire une politique ou une posture qui est favorable à des politiques monétaires ou budgétaires plus restrictives ou plus agressives dans le but de lutter contre l'inflation ou de maintenir la stabilité financière.

Rechercher un OPCVM

NomISINCatégorieYTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Smallcaps -1.24 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 4.46 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.47 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.85 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -1.85 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.77 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.86 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.27 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 1.15 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.10 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.56 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.02 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 19.19 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 11.41 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 12.95 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 11.18 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 6.10 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 15.03 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 18.12 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 9.04 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.20 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -0.47 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 46.83 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.56 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 1.01 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.85 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.66 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.67 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.68 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.33 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.13 %
AAF-Putnam US ESG Eqs REUR LU2546367892 Actions US 15.04 %
Neuberger Berman US Eq I USD Acc IE00BD34ZN73 Actions US 9.45 %
Comgest Growth America I USD Acc IE00B44DJL65 Actions US 8.54 %
Mansartis Amérique ISR G FR0014002LD1 Actions US 13.06 %
Artemis US Select I EUR Acc LU1846577754 Actions US 15.83 %
Liberté Amérique FR0007391826 Actions US 12.54 %
Amplegest Pricing Power US IC FR0011382233 Actions US 12.29 %
ODDO BHF Algo Trend US CR-EUR LU1833929729 Actions US 16.48 %
JPM US Select Equity Plus A (acc) EUR LU0281483569 Actions US 12.53 %
Claresco USA LU1379103812 Actions US 9.32 %
Pictet Digital P EUR Acc LU0340554913 Actions techno. 15.31 %
Pictet – Global Envir Opps P EUR LU0503631714 Actions Climat 6.76 %
Sofidy Sélection 1 P FR0011694256 Actions Immobilier -7.50 %
Amundi Actions Foncier P C FR0010716332 Actions Immobilier -9.34 %
SG Actions Immobilier D FR0010284539 Actions Immobilier -9.44 %
Oddo BHF Immobilier CR-EUR FR0000989915 Actions Immobilier -11.37 %
Dorval Manageurs Small Cap Euro RC FR0011645621 Actions Euro. Smallcaps -5.34 %
Quadrige Europe Midcaps C FR0013072097 Actions Euro. Smallcaps -1.85 %
Gay-Lussac Microcaps Europe P LU2022049022 Actions Euro. Smallcaps 0.11 %
Tocqueville Small Cap Euro ISR C FR0010546903 Actions Euro. Smallcaps 1.23 %
Lazard Small Caps Euro SRI I FR0000174310 Actions Euro. Smallcaps 0.02 %
Portzamparc Europe PME ISR C FR0010426072 Actions Euro. Smallcaps -0.29 %
Sextant PME A FR0010547869 Actions Euro. Smallcaps -2.49 %
BNP Paribas Actions PME ETI ISR C FR0013254380 Actions Euro. Smallcaps -3.90 %
Roche-Brune PME 2024 FR0014004CS4 Actions Euro. Smallcaps -1.77 %
LBPAM ISR Global Climate Change R FR0013343084 Actions Climat 11.06 %
MSIF Calvert Sus Dvlp Mk Eq Sl Fd A EUR LU2504490975 Actions Climat 8.18 %
Nordea 1 Global Climate & Envir BC-EUR LU0841586075 Actions Climat 6.84 %
Candriam Sus Eq Future Mob I EUR Acc LU2258563381 Actions Climat 6.16 %
Jupiter Global Eco Growth Class D EUR C LU0994733391 Actions Climat 4.92 %
UFF Impact Environnement ISR A FR0013446838 Actions Climat 7.06 %
AXA WF ACT Clean Economy A (H) EUR Acc LU1914342263 Actions Climat 6.67 %
SG Lyxor Actions Monde Enjeu Climat C FR0014000QG7 Actions Climat 6.73 %
Auris Investment Grade R Acc LU2309369606 Obligations Europe -0.07 %
H2O Europea EUR R FR0013410065 Actions Zone Euro 3.22 %
Lazard Actions Emergentes FR0010380675 Actions Émergents 2.81 %
Pictet-Emerging Markets LU0257359355 Actions Émergents 4.94 %
Amundi Actions Emergents P C FR0010188383 Actions Émergents 2.96 %
EdRF Strategic Emerging A EUR LU1103293855 Actions Émergents 2.54 %
Allianz Actions Emergentes C FR0007492749 Actions Émergents 7.35 %
LCL Actions Emergents C FR0000985061 Actions Émergents 3.17 %
Schroder ISF Em Mkts A Acc USD LU0106252389 Actions Émergents 1.23 %
AXA IM Global EM Eq QI B IE00B101K104 Actions Émergents 6.31 %
MDPS TOBAM AntiBench Emerg Mkts Eq A1 LU1067853843 Actions Émergents 3.92 %
CPR Invest Global Resources A EUR Acc LU1989769036 Actions Matières Premières -2.57 %
SG Actions Energie C C FR0000423147 Actions Matières Premières -2.49 %
Etoile Matières Premières C FR0013210887 Actions Matières Premières -2.69 %
Finaltis Funds – Gold EUR LU0323243989 Actions Matières Premières -12.57 %
Ofi Invest Precious Metals R FR0011170182 Actions Matières Premières -5.85 %
Invesco Gold & Special Mirls E EUR Acc LU0503253931 Actions Matières Premières -8.92 %
Janus Henderson Hrzn Rspnb Res A2 EUR LU1073139583 Actions Matières Premières -2.58 %
MC Prestige Or FR0010361600 Actions Matières Premières -8.70 %
Lonvia Avenir Small Cap Europe Retail LU2240057096 Actions Euro. Smallcaps 0.27 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Powell : Fin du Game ?
Suiv.
Jackson Hole : la Fed ne baissera pas son taux directeur lorsque l’économie américaine sera en récession
Plus de publications