Un graphique avec des chiffres.

Point Marchés Amundi

En ce début d’automne, l’inflation, les politiques monétaires des banques centrales, les risques de récession, les conséquences économiques de la guerre en Ukraine et les pressions exercées sur les profits des entreprises continuent de susciter l’inquiétude des investisseurs.

Dans cet environnement marqué par l’incertitude, la prudence reste plus que jamais de rigueur.

Analyse de Didier Borowski, Responsable Global Views d’Amundi Institute.

Prec.
CAC 40 à 6.000 points : le rebond du chat mort ?
Suiv.
Le Japon pourra-t-il protéger le yen contre le dollar ?