Sanctions Russie | Les actualités économiques et financières

Pour savoir ce qui va se passer dans l’économie russe, regardons l’Argentine ou la Turquie

Avec le gel des avoirs de la Banque Centrale de Russie, les sorties de capitaux, l’arrêt de l’activité en Russie de beaucoup d’entreprises étrangères, la Russie connaît aujourd’hui une violente crise de balance des paiements : dépréciation du change, mais suivie d’une réappréciation, hausse très forte de la prime de risque souverain avec la menace de défaut. 

Pour évaluer l’effet sur l’économie russe (inflation importée, donc recul du revenu réel et de la consommation, recul de l’investissement avec la hausse des taux d’intérêt et les difficultés des banques, perte de recettes à l’exportation), on peut regarder les évolutions économiques dans deux pays qui ont aussi connu une crise de balance des paiements dans la période récente : Argentine et Turquie. 

On voit alors : 

  • des chocs transitoires (recul de la demande et de la production) ; 
  • des chocs permanents (inflation, hausse de la quantité de monnaie, dégradation des finances publiques). 

Lire la suite

Prec.
États-unis : Diminution de la probabilité d’un « soft landing »
Suiv.
Les défis du monde qui vient : Les matières premières et le changement climatique