L’industrie musicale n’a pas le blues

Pourquoi malgré la chute de Vivendi en Bourse, ses actionnaires sont mieux lotis que la veille

Agence SAND

La variation officielle du cours de Vivendi suggère que ses actionnaires sont légèrement perdants au lendemain de la scission d’Universal Music Group, via l’attribution d’une action UMG pour chaque titre Vivendi détenu. En réalité, ces derniers voient leur pelote légèrement gonfler. Explications.

Pendant que l’action Universal Music Group (UMG) effectue des débuts en fanfares à la Bourse d’Amsterdam, le titre Vivendi semble à la peine sur Euronext Paris. S’il y a bien un lien de cause à effet, avec la détachement ce mardi du droit des actionnaires existants de Vivendi à percevoir (le 23 septembre) un dividende en nature sous forme d’actions UMG, l’envolée de plus de 35% de ce dernier nécessite de refaire le calcul. Et montre que les actionnaires bénéficient donc, au bout du compte, d’une progression du montant de leur investissement total.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
0
Shares
Publications similaires