Pourquoi toutes les SCPI de bureaux ne se valent pas !

Conséquence de la crise sanitaire, avec 4,5 millions de mètres carrés de bureaux vides en Ile-de-France, et des quartiers d’affaires périphériques en grande difficulté. L’immobilier de bureau semble en souffrance en cette rentrée. Pour autant, tous les segments ne sont pas logés à la même enseigne selon Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy.

Prec.
LVMH : une opportunité en or ?
Suiv.
États-Unis : reprise du durcissement des conditions de crédit pour les petites entreprises
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.