Private Equity : toujours un facteur de soutien pour les marchés actions cotées

Sur les marchés de fusions et acquisitions, après une année 2021 record, l’année 2022 s’annonce prometteuse avec un peu plus de 275 milliards de dollars d’opérations public-to-private (retrait du marché) depuis le début d’année.

35% des opérations concernent des cibles européennes, contre une moyenne de 29% sur les 5 dernières années. Les secteurs de l’industrie et de la technologie concentrent environ 49% des opérations.

C’est un bon facteur de soutien pour la performance des marchés des petites et moyennes valeurs européennes cotées.

La stratégie Mandarine Unique en profite ainsi en 2022 à travers l’annonce de deux opérations : le fonds américain KKR a lancé une offre d’achat amicale sur le producteur d’énergies renouvelables français Albioma avec une prime de 51,6 % par rapport au cours de clôture du 7 mars 2022 avant rumeurs de marché. Par ailleurs, Homeserve (spécialiste de la vente d’assurance pour la maison avec un service de dépannage et d’assistance, Royaume-Uni) a reçu une offre du canadien Brookfield avec une prime de 71% par rapport au cours avant l’annonce de la marque d’intérêt du groupe.

Deux points méritent cependant d’être surveillés attentivement : d’une part la baisse du nombre d’introductions en bourse, qui sont une voie de sortie classique pour les fonds de private equity, et d’autre part les taux d’intérêt en hausse sur fond d’incertitudes macroéconomiques, qui exercent une pression croissante sur le rendement des fonds des sociétés de private equity.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Talking heads – Getting to grips with sustainability regulations
Investisseurs | Les actualités économiques et financières

Talking heads – Getting to grips with sustainability regulations

Suiv.
Marchés, croissance, inflation : quelles tendances pour les semaines à venir ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.