Familles | La revue de presse économique et financière

Que se passe-t-il lorsque le dividende démographique devient déficitaire ?

Le dividende démographique qui a jeté les bases de tant de progrès économiques au cours des six dernières décennies est terminé. Il laissera place à un déficit démographique qui durera les 60 prochaines années. La diminution de la main-d’œuvre dans les plus grandes économies aura d’importantes répercussions économiques. Elle agira sur l’inflation, appellera à la mise en œuvre urgente de réformes du système de santé et des retraites et contraindra les sociétés à s’adapter.

Il faut s’attendre à une inflation structurellement plus élevée…

Le vieillissement de la population agit sur l’inflation de deux manières. Premièrement, la diminution de la main-d’œuvre altère l’équilibre entre production et consommation : ce dernier n’obéit plus au schéma classique, où les personnes actives produisent plus qu’elles ne consomment et les personnes non actives consomment plus qu’elles ne produisent. Deuxièmement, la diminution de la main-d’œuvre fait baisser la réserve de travailleurs dans l’économie – alors que le vieillissement démographique entraîne simultanément une hausse de la demande de main-d’œuvre dans des secteurs des services comme la santé.

Compte tenu du solide réservoir de main-d’œuvre et des hauts niveaux d’épargne constitués au cours des dernières décennies, le dividende démographique est devenu une force déflationniste. Qui plus est, les prix de nombreux biens de consommation et services ont baissé, ou ont du moins été contenus par la conjugaison des phénomènes de mondialisation et de numérisation. Ces trois facteurs – croissance de la main-d’œuvre, numérisation et mondialisation – ont permis aux banques centrales d’abaisser structurellement leurs taux d’intérêt de référence depuis 1980.

Néanmoins, depuis 2020, le dividende démographique est devenu déficitaire, la mondialisation a atteint un pic et la numérisation a réalisé de grandes avancées dans la plupart des secteurs, hormis celui de la santé. C’est pourquoi il est, selon nous, logique d’anticiper une inflation beaucoup plus élevée au cours des prochaines décennies.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
5
Shares
Publications similaires