Quel scénario pour la productivité du travail dans la zone euro ?

La productivité du travail a stagné depuis 2019 dans la zone euro, avec une forte hétérogénéité des situations nationales (fort recul en Espagne et en France, stabilité en Allemagne, progression en Italie). La tendance antérieure des gains de productivité (depuis la crise des subprimes de 2008-2009) dans la zone euro était une progression de 0,5 % par an.

Nous évaluons 3 scénarios pour la productivité du travail dans la zone euro :

  • le scénario « noir » : une stagnation durable de la productivité ; dans ce scénario, la croissance de la zone euro dépendrait de sa capacité à accroître encore le taux d’emploi, qui est probablement faible compte tenu de la hausse récente, et alors que la population active diminue ;
  • le scénario tendanciel : un retour sur la tendance de la période de 2010-2019 des gains de productivité, donc une croissance lente de la zone euro dans le futur (1,2 % par an) ;
  • le scénario « optimiste » : un redressement des gains de productivité, avec un effort d’investissement, de Recherche-Développement, d’éducation, qui compenserait le vieillissement démographique.

Le scénario « noir » doit absolument être évité, en raison de ses conséquences sur le pouvoir d’achat, sur l’équilibre des finances publiques…

Prec.
Bourse HEBDO du 7 avril 2023 : Quoi de neuf sur les marchés ?
Suiv.
Le durcissement des conditions financières commencerait-il enfin à impacter l’économie réelle ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.