Qui va financer les États-Unis si ce n’est plus la zone euro ?

Depuis la crise des subprimes de 2008-2009, les pays à excédent d’épargne de la zone euro (Allemagne et Pays-Bas) ont cessé de prêter cet excédent aux pays à déficit d’épargne de la zone euro, et l’ont prêté au Reste du Monde, en particulier aux États-Unis.

Mais il est probable que la zone euro va perdre son excédent extérieur, d’abord avec les prix plus élevés de l’énergie importée, puis avec les besoins de financement de la transition énergétique.

Si la zone euro n’a plus d’excédent extérieur prêtable aux États-Unis, comment les États-Unis vont-ils se financer ?

  • Une possibilité est que les États-Unis attirent structurellement l’épargne des pays émergents, qui remplaceraient pour le financement des États-Unis la zone euro ;
  • une autre possibilité est que les États-Unis soient financés par les excédents extérieurs accrus des pays exportateurs de pétrole et de gaz naturel ;
  • une dernière possibilité est que les États-Unis aient du mal à remplacer la zone euro pour se financer, ce qui conduirait à une hausse structurelle des taux d’intérêt aux États-Unis.
Prec.
Update sur 4 indices avec Ichimoku
Suiv.
L’indice de force relative : une force à relativiser !
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.