Diamants | La revue de presse économique et financière

Revenge shopping : Le marché du diamant en première ligne

Agence SAND

Toutes les matières premières n’ont pas plongé avec la pandémie. Le diamant en est l’illustration. La dernière année a été bien meilleure que prévu.

Les anglophones appellent ça le Revenge shopping ou Revenge spending, soit en français, « la revanche par le shopping ». Privés de voyages touristiques, rescapés parfois du Covid-19, les acheteurs se sont fait plaisir ces derniers et ont investi dans le diamant : à tel point que la pierre précieuse fait exception dans un marché du luxe, qui lui a été frappé de plein fouet par la crise liée à la pandémie.

Résultat, l’année 2020 a été bien meilleure que prévue. Et la tendance semble se confirmer : depuis janvier, autant de diamants se sont vendus qu’en 2018 pour la même période. 2018, la dernière année de référence pour les ventes de diamant, précise Karen Rentmeesters, représentante d’AWC (Antwerp World Diamond Center) la structure qui chapeaute les professionnels du diamant à Anvers.

Lire la suite

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
1
Shares
Publications similaires