SCPI : SOFIDY affiche de solides performances opérationnelles au 2nd trimestre 2023

Les SCPI gérées par SOFIDY ont affiché de solides performances opérationnelles au second trimestre. A titre d’illustration, leur bonne dynamique locative s’est traduite par près de 160 relocations et renouvellements de baux depuis le début de l’année et un taux d’occupation financier global élevé à plus de 93% à fin juin.

Cette dynamique locative témoigne de la qualité des emplacements du patrimoine détenu par nos SCPI, qui permet également de bien répercuter l’inflation sur les loyers par le mécanisme de l’indexation (les indices ILAT et ILC progressent respectivement de +6.5% et +6.7%(1) sur les 12 derniers mois).

Avec de bons niveaux de revenus, nos SCPI publient au second trimestre des fourchettes de dividendes annuels prévisionnels par part conformes voire supérieures à celles annoncées précédemment. Les taux de distribution(2)(3) bruts prévisionnels 2023 restent compris entre 4.38%* et 5.05%*.

Autre nouvelle rassurante, la bonne tenue de la collecte brute au premier semestre 2023 (plus de 458 millions d’euros pour nos SCPI, soit +9% par rapport au 1er semestre 2022) traduit la confiance des épargnants dans la gestion raisonnée de SOFIDY. Elle contribue aussi à la parfaite liquidité des parts. Au second trimestre, les demandes de rachats de parts ont donc été, une nouvelle fois, entièrement satisfaites dans les délais habituels. Cette liquidité est renforcée par une politique de collecte à la fois disciplinée, reposant sur une forte granularité dans la répartition des réseaux de distribution (conseillers en gestion de patrimoine, plateformes, réseaux bancaires, assureurs-vie…), et relativement modérée toutes ces dernières années (en comparaison d’autres acteurs du secteur) dans une phase de montée des prix de l’immobilier.

Sur un marché immobilier chahuté, qui contraint un nombre croissant de vendeurs à céder des actifs à des prix décotés, nos SCPI bénéficient d’un atout déterminant : une trésorerie globale (tous fonds confondus) de 768 millions d’euros au 30 juin 2023, placée à un taux supérieur à 4%. Ce niveau élevé de trésorerie, conjugué à un endettement limité, nous permet de saisir les opportunités immobilières dans les emplacements centraux des villes majeures.

La gestion prudente et raisonnée de nos SCPI, notamment dans les phases de montée importante des prix de l’immobilier, leur permet aujourd’hui d’afficher un profil de patrimoine une fois encore particulièrement résilient. Dans ses conditions, la campagne d’expertises immobilières menée à mi- année sur un échantillon représentatif de plus de 30% du portefeuille immobilier fait ressortir une légère baisse e des valorisations limitée à 2% en tendance annuelle. Cette bonne résilience du patrimoine de nos fonds. s’explique probablement en partie par sa forte granularité et la surpondération des actifs de commerce dont les valeurs résistent bien dans le contexte actuel.

Plus que jamais, les convictions et la discipline de gestion de Sofidy font notre singularité et notre force. La dynamique locative observée sur nos patrimoines et la collecte élevée en témoignent. Le moment semble plutôt bien choisi pour amplifier ce mouvement et saisir les opportunités offertes par le changement de cycle immobilier.

  • Cette fourchette prévisionnelle de dividende annuel est arrêtée par la Société de Gestion sur la base d’hypothèses de marché et ne constitue en aucun cas une promesse de rendement ou de performance.

(1) Selon source INSEE, communiqué du 25 juin 2023
(2) Taux de distribution brut de fiscalité : Dividende brut au titre de l’année N (avant prélèvement obligatoire et autre fiscalité immobilière) rapporté au prix de souscription au 1er janvier de l’année N.
(3) Pour les SCPI à capital variable

AVERTISSEMENT : Ce document est communiqué à titre d’information. Il ne constitue donc en aucun cas une sollicitation de vente ou une proposition d’achat. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement minimale recommandée est généralement de 8 ans. Comme tout investissement, l’immobilier présente des risques : absence de rendement ou perte de valeur, qui peuvent toutefois être atténués, sans garantie, par la diversification immobilière ou locative du portefeuille du fonds. Ces fonds ne bénéficient d’aucune garantie ou protection de capital et présentent un risque de perte en capital, un risque de liquidité et un risque de durabilité. Le détail des risques est décrit dans le Document d’informations clés (DIC) et la Note d’information des SCPI. Source : BT2T2023 et Rapports annuels 2022 – Chiffres Sofidy au 30/06/2023, toutes SCPI confondues.

Prec.
La Fed allonge l’horizon
Suiv.
Banque du Japon : le dernier samouraï ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.