USA-Chine | Les actualités économiques et financières

Semi-conducteurs: Washington déclare la guerre à Pékin

Les États-Unis ont décidé de priver la Chine de leurs technologies les plus avancées en matière de semi-conducteurs. Une décision qui risque d’être fatale aux efforts de Pékin de construire sa propre industrie de puces électroniques et qui relance la guerre économique larvée entre les deux puissances. La nouvelle est tombée en fin de semaine dernière, elle a ébranlé le secteur de la tech chinoise. Washington annonce donc de nouvelles restrictions aux exportations de composants électroniques vers la Chine.

L’objectif ouvertement affiché par la Maison Blanche est de limiter la capacité de la Chine à acquérir et à fabriquer certaines puces haut de gamme, utilisées notamment dans l’industrie de défense, mais pas seulement. Il faut savoir que si la production de semi-conducteurs se fait très majoritairement en Asie – principalement à Taïwan, environ 53% du marché mondial, mais aussi en Corée du Sud, au Japon et en Chine –, la conception de ces composants est très largement dominée par les entreprises de la Silicon Valley.

Avec ce nouveau tour de vis, les entreprises chinoises ne pourront plus acheter des puces utilisant des brevets ou des composants américains, sauf accord préalable, même si ces puces sont fabriquées par des entreprises non américaines. Il s’agit là de technologies avancées, de dernière génération, des puces gravées dans des nœuds inférieurs à sept nanomètres. Pour donner un ordre d’idée, l’industrie automobile, très gourmande en semi-conducteurs, utilise des puces gravées dans des nœuds de 14 nanomètres et au-delà, donc plus de deux fois plus gros. Ces puces concernent les secteurs plus sensibles des technologies de l’information et de la communication. 

Total
0
Shares
Prev
3 minutes pour tout comprendre : ” Une saison des résultats en plein krach obligataire “
Next
Formation Climat, Action !