Matières premières (agriculture) | Les actualités économiques et financières

Tour d’horizon des matières premières : Les craintes de récession plombent les prix

Pétrole : Deuxième semaine de baisse pour les prix pétroliers, qui restent sous pression en raison des vents contraires sur le front macroéconomique. Les craintes s’intensifient au sujet de la politique de la Fed, qui pourrait pousser l’économie américaine en récession pour contenir l’inflation. A plus court terme, le marché de l’énergie reste tendu, un resserrement qui devrait par ailleurs s’accentuer selon l’Agence internationale de l’énergie du fait de la contraction de l’offre russe. Les prix ont perdu de la hauteur avec un Brent de Mer du Nord à 113 USD le baril et un brut léger américain WTI à 107 USD.

Métaux : Nouvelle séquence de baisse pour le compartiment des métaux industriels, qui subit de plein fouet les inquiétudes concernant la demande en métaux de base. La tonne de cuivre s’échange désormais autour de 8300 USD, bien loin de son sommet des 10700 USD en mars 2022. La décrue de prix touche aussi le zinc, dont les stocks se sont pourtant une nouvelle contractés selon les données du LME, signe que la filière reste tendue. Du côté des métaux précieux, les craintes de récession n’ont pas permis à l’or de prendre sa revanche. Le cours du métal doré reste confronté aux rendements réels positifs sur les marchés obligataires, qui pèsent sur la relique barbare, qui, par définition, n’offre aucun rendement.

Produits agricoles : Les matières premières agricoles n’ont pas échappé à la baisse générale des prix cette semaine. L’amélioration des conditions de culture de blé aux Etats-Unis, soulignée par l’USDA dans son dernier rapport hebdomadaire, a éclipsé l’enlisement des négociations en Ukraine concernant le retour de l’offre ukrainienne sur les marchés internationaux via la Mer Noire. Les récents bombardements russes ciblant des ports ukrainiens, comme celui de Mykolayiv, n’augurent rien de positif pour la suite des pourparlers. Le blé s’échange ainsi en baisse à Chicago à 950 cents le boisseau. Le cours du maïs marque aussi une pause à 740 cents le boisseau. Enfin, relevons la chute du prix du coton de près de 15% la semaine dernière, à 1.22 USD la livre.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prec.
FTX explore une acquisition potentielle de Robinhood, une nouvelle jugée “positive”
Suiv.
Risque de récession et rebond boursier : incohérent ?
Pour aller plus loin