Un environnement qui va mordre dans les bilans financiers et les rendements des actifs risqués

La valse politique et financière continue de se jouer. Liz Truss quitte le gouvernement à l’issue du plus court mandat de l’histoire du pays. Au cours de la séance parlementaire qui vit la désintégration du mini-budget, elle apparut inexpressive, résignée… Son départ était télégraphié de part et d’autre de la Chambre : “Une Première ministre qui n’a du rôle que le nom” disait-on dans la majorité ainsi que dans l’opposition.

Historien des devises du XVIIème siècle, Kwasi Kwarteng (auteur du mini budget qui a précipité Truss dans sa chute) pourra s’adonner à nouveau à ses passions académiques. Les mouvements sur les devises sont historiques cette année. Après l’effondrement de l’euro, puis du Sterling qui n’a que temporairement salué le départ de la Premier ministre, le Yen enfonce face au dollar les niveaux de la décennie perdue des années 1990. Les différentiels de taux d’intérêt (4,25% à 10 ans aux Etats-Unis, le plus long marché baissier depuis 1984 pour les actifs obligataires ! ) et de balance courante entre les deux partenaires commerciaux ne sont pas un soutien pour la devise japonaise.

De nombreux investisseurs se sont brûlés les doigts sur les marchés nippons. La baisse du Yen les rend en apparence attractifs. Peu inclines à investir et à s’endetter, les entreprises japonaises ont des bilans excessivement sains. Cette apparente vertu est le symptôme d’une prudence en réalité maladive et contre-productive. Le manque de réinvestissement de cette masse de capitaux dormants est autant pénalisant pour le pays que l’éclatement des autorités publiques et privées de régulation nucléaire, dont aucune n’ose faire le premier pas en direction d’une relance du parc atomique. Le pays, premier importateur de GNL au monde, en a pourtant terriblement besoin. L’immobilisme reste le grand ennemi du contemplatif empire du soleil levant.

A l’approche de la fin de cette année unique en son genre, le travail de construction stratégique des portefeuilles pour les prochains trimestres commence. Les investisseurs doivent prendre de la hauteur, mais l’entreprise est rendue difficile par les évènements de court terme imminents.

Les élections américaines sont importantes pour les marchés obligataires, d’autant que les résultats définitifs pourraient prendre plusieurs jours, voire semaines à être validés après le scrutin ! Le risque d’une vague bleue favorable à un budget expansif et à une réforme du “filibuster” (opposition parlementaire) n’est pas nul et pourrait amener les stratégistes à revoir à la hausse leurs attentes de taux terminaux et neutres de la FED ! Un mouvement de steepening plus fort de la courbe des taux américains pourrait continuer de renchérir le dollar malgré sa progression historique cette année.

Jusqu’où pourraient donc aller les taux réels américains, pierre angulaire de la finance internationale ? Offerts à 1,7%, ils livrent déjà un palier de rémunération et une indexation sur l’inflation attractifs. On estime qu’un glissement à la hausse de 25 points de base supplémentaires pourrait couter 5 à 6% de performance au S&P500…

La valorisation du marché actions américain est d’ailleurs peu engageante. Les taux nominaux à deux ans (4,6%), outils de protection des portefeuilles en cas de récession, offrent un rendement supérieur à celui du dividende du S&P500… L’or pâtit aussi des taux élevés et du dollar fort : il décollecte encore 1,5 milliard de dollars sur la semaine.

Comme le Japon, l’Europe souffre malheureusement de nombreuses vicissitudes. Elle entre dans le temps fort de la publication des résultats d’entreprises. Un quart des sociétés du Stoxx Europe 600 va dévoiler ses comptes cette semaine. Pour les gérants, l’enjeu sera de discerner les changements cycliques des nouvelles tendances structurelles parmi lesquelles l’inflation des matières premières, la hausse des prix à la production et le rebond des salaires semblent vouloir s’inscrire dans la durée…

En Chine, la rémunération progresse plus vite qu’à l’Ouest. Existe-t-il un pays capable de remplacer l’Empire du Milieu comme exportateur de désinflation dans le monde ? Le Vietnam qui bénéficie de l’exil de l’industrie manufacturière à bas couts hors de Chine reste un petit pays. Son voisin cambodgien se relève à peine des années 70. La société indienne n’a pas la même culture industrieuse que son adversaire chinois. Et quand bien même… le point de non-retour écologique a été atteint, le temps de l’industrialisation peu chère et déconnectée des impératifs climatiques est derrière nous.

Contrairement aux espoirs, les barrières douanières ne se lèvent pas. La globalisation en berne va donc comprimer les arbitrages de coûts pour les entreprises. Les groupes européens rapatrient leurs usines vers le Maghreb, préférant la hausse des salaires et la proximité de leur marché domestique aux risques douaniers, aux écueils logistiques et aux dérapages des coûts de fret.

Lower for longer” : plus bas pour plus longtemps… C’était autrefois le mantra qui s’appliquait aux taux d’intérêts réels au fur à mesure que les banques centrales persistaient dans la voie du quantitative easing[1].
Lower for longer” c’est aujourd’hui la sentence qui risque de s’appliquer aux rendements que pourront espérer les investisseurs sur leurs actifs risqués.

Avec des coûts financiers plus élevés, les marges devraient céder du terrain. La part historiquement élevée des profits dans le PIB a de la place pour se replier. Les bilans risquent de se tendre, avec un endettement plus cher, moins soutenable, et un ruissellement bénéficiaire plus faible sur l’ensemble des postes. Rotation de l’actif, rotation des stocks, rentabilité sur capitaux employés :  les mesures de profitabilité sur capitaux courts ou longs ne pourront pas être plus flamboyantes que par le passé.

Les attentes de rendement sur les marchés actions doivent donc être revus à la baisse. Avec le retrait de liquidités qui s’opère partout sur la planète, rien ne semble augurer que la volatilité suive cette direction, bien au contraire. Face à des taux plus élevés, la baisse des rendements excédentaires ajustés du risque se traduira par une dégradation significative du ratio de Sharpe[2]. Mécaniquement, cela doit augurer d’un repli de la classe actions dans les allocations stratégiques des fonds diversifiés.

Texte achevé de rédiger le 21 octobre 2022 par Thomas Planell, Gérant – analyste.

Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion.

DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance

Termes et définitions
1. quantitative easing. Quantitative easing est une politique monétaire dans laquelle une banque centrale achète des actifs financiers tels que des…
2. ratio de Sharpe. Le Ratio de Sharpe, nommé d’après William F. Sharpe, est une mesure de performance qui évalue le rendement…

Rechercher un OPCVM

NomISINCatégorieYTD
Gay-Lussac Microcaps A FR0010544791 Actions Euro. Smallcaps -1.24 %
Pictet – Clean Energy (P) LU0280435388 Actions techno. 4.46 %
Auris Euro Rendement R EUR Acc LU1599120273 Obligations Europe 0.47 %
Ofi Invest ISR Valeurs Euro IC FR0007045604 Actions Zone Euro 4.85 %
Invesco Euro Equity Fund A Dist LU1240328903 Actions Zone Euro -1.85 %
ODDO BHF Metropole Euro SRI A FR0010632364 Actions Zone Euro 2.77 %
Amundi Funds Euroland Equity R Eur LU1883305846 Actions Zone Euro 3.86 %
Lazard Actions Euro IC FR0010259945 Actions Zone Euro 6.27 %
DNCA Opportunités Zone Euro C FR0012316180 Actions Zone Euro 1.15 %
Echiquier Value Euro A FR0011360700 Actions Zone Euro 0.10 %
Goldman Sachs Eurozone Equity Income R EUR Cap LU1273028123 Actions Zone Euro 3.56 %
R-co Conviction Equity Value Euro C Eur FR0010187898 Actions Zone Euro 0.02 %
Sycomore Fund Sustainable Tech RC EUR LU2181906426 Actions techno. 19.19 %
ODDO BHF Artificial Intllgnc CR-EUR LU1919842267 Actions techno. 11.41 %
CPR Invest Glbl Dsrpt Opp A EUR Acc LU1530899142 Actions techno. 12.95 %
BGF Next Generation Technology A2 EUR H LU1861216510 Actions techno. 11.18 %
EdR SICAV Tech Impact A EUR FR0013488244 Actions techno. 6.10 %
Janus Henderson Glb Tech&Inno A2 HEUR IE0002167009 Actions techno. 15.03 %
Tocqueville Global Tech ISR C FR0013529914 Actions techno. 18.12 %
Allianz Cyber Security WT H2 EUR Acc LU2357305882 Actions techno. 9.04 %
Echiquier Artificial Intelligence B EUR LU1819480192 Actions techno. 14.20 %
Mélanion BTC Equities Universe UCITS ETF EUR FR0014002IH8 Cryptos -0.47 %
TOBAM Bitcoin CO2 Offset Fund A1 FR0013293859 Cryptos 46.83 %
La Française Carbon Impct Flt Rt TC USDH FR001400D724 Obligations Europe 1.56 %
Carmignac Pf Flexible Bond A USD Acc H LU0807689749 Obligations Europe 1.01 %
Income Euro Selection P FR0010363648 Obligations Europe 1.85 %
Ostrum Euro ABS Opportunities I(C) EUR FR0010286195 Obligations Europe 1.66 %
DNCA Invest Credit Conviction N EUR LU1234712617 Obligations Europe 1.67 %
Hottinguer Oblig C FR0010269803 Obligations Europe 1.68 %
Ecofi Taux Variable C FR0011045137 Obligations Europe 1.33 %
Octo Crédit Value C FR0013192622 Obligations Europe 1.25 %
GS European ABS – I Cap EUR LU1900228542 Obligations Europe 2.13 %
AAF-Putnam US ESG Eqs REUR LU2546367892 Actions US 15.04 %
Neuberger Berman US Eq I USD Acc IE00BD34ZN73 Actions US 9.45 %
Comgest Growth America I USD Acc IE00B44DJL65 Actions US 8.54 %
Mansartis Amérique ISR G FR0014002LD1 Actions US 13.06 %
Artemis US Select I EUR Acc LU1846577754 Actions US 15.83 %
Liberté Amérique FR0007391826 Actions US 12.54 %
Amplegest Pricing Power US IC FR0011382233 Actions US 12.29 %
ODDO BHF Algo Trend US CR-EUR LU1833929729 Actions US 16.48 %
JPM US Select Equity Plus A (acc) EUR LU0281483569 Actions US 12.53 %
Claresco USA LU1379103812 Actions US 9.32 %
Pictet Digital P EUR Acc LU0340554913 Actions techno. 15.31 %
Pictet – Global Envir Opps P EUR LU0503631714 Actions Climat 6.76 %
Sofidy Sélection 1 P FR0011694256 Actions Immobilier -7.50 %
Amundi Actions Foncier P C FR0010716332 Actions Immobilier -9.34 %
SG Actions Immobilier D FR0010284539 Actions Immobilier -9.44 %
Oddo BHF Immobilier CR-EUR FR0000989915 Actions Immobilier -11.37 %
Dorval Manageurs Small Cap Euro RC FR0011645621 Actions Euro. Smallcaps -5.34 %
Quadrige Europe Midcaps C FR0013072097 Actions Euro. Smallcaps -1.85 %
Gay-Lussac Microcaps Europe P LU2022049022 Actions Euro. Smallcaps 0.11 %
Tocqueville Small Cap Euro ISR C FR0010546903 Actions Euro. Smallcaps 1.23 %
Lazard Small Caps Euro SRI I FR0000174310 Actions Euro. Smallcaps 0.02 %
Portzamparc Europe PME ISR C FR0010426072 Actions Euro. Smallcaps -0.29 %
Sextant PME A FR0010547869 Actions Euro. Smallcaps -2.49 %
BNP Paribas Actions PME ETI ISR C FR0013254380 Actions Euro. Smallcaps -3.90 %
Roche-Brune PME 2024 FR0014004CS4 Actions Euro. Smallcaps -1.77 %
LBPAM ISR Global Climate Change R FR0013343084 Actions Climat 11.06 %
MSIF Calvert Sus Dvlp Mk Eq Sl Fd A EUR LU2504490975 Actions Climat 8.18 %
Nordea 1 Global Climate & Envir BC-EUR LU0841586075 Actions Climat 6.84 %
Candriam Sus Eq Future Mob I EUR Acc LU2258563381 Actions Climat 6.16 %
Jupiter Global Eco Growth Class D EUR C LU0994733391 Actions Climat 4.92 %
UFF Impact Environnement ISR A FR0013446838 Actions Climat 7.06 %
AXA WF ACT Clean Economy A (H) EUR Acc LU1914342263 Actions Climat 6.67 %
SG Lyxor Actions Monde Enjeu Climat C FR0014000QG7 Actions Climat 6.73 %
Auris Investment Grade R Acc LU2309369606 Obligations Europe -0.07 %
H2O Europea EUR R FR0013410065 Actions Zone Euro 3.22 %
Lazard Actions Emergentes FR0010380675 Actions Émergents 2.81 %
Pictet-Emerging Markets LU0257359355 Actions Émergents 4.94 %
Amundi Actions Emergents P C FR0010188383 Actions Émergents 2.96 %
EdRF Strategic Emerging A EUR LU1103293855 Actions Émergents 2.54 %
Allianz Actions Emergentes C FR0007492749 Actions Émergents 7.35 %
LCL Actions Emergents C FR0000985061 Actions Émergents 3.17 %
Schroder ISF Em Mkts A Acc USD LU0106252389 Actions Émergents 1.23 %
AXA IM Global EM Eq QI B IE00B101K104 Actions Émergents 6.31 %
MDPS TOBAM AntiBench Emerg Mkts Eq A1 LU1067853843 Actions Émergents 3.92 %
CPR Invest Global Resources A EUR Acc LU1989769036 Actions Matières Premières -2.57 %
SG Actions Energie C C FR0000423147 Actions Matières Premières -2.49 %
Etoile Matières Premières C FR0013210887 Actions Matières Premières -2.69 %
Finaltis Funds – Gold EUR LU0323243989 Actions Matières Premières -12.57 %
Ofi Invest Precious Metals R FR0011170182 Actions Matières Premières -5.85 %
Invesco Gold & Special Mirls E EUR Acc LU0503253931 Actions Matières Premières -8.92 %
Janus Henderson Hrzn Rspnb Res A2 EUR LU1073139583 Actions Matières Premières -2.58 %
MC Prestige Or FR0010361600 Actions Matières Premières -8.70 %
Lonvia Avenir Small Cap Europe Retail LU2240057096 Actions Euro. Smallcaps 0.27 %

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Fixed income outlook – The pressure is on
Suiv.
Forces relatives : Le match de la semaine: Hang Seng vs MSCI World
Plus de publications