Un point sur la crédibilité de la BCE

La BCE attache beaucoup d’importance au maintien de sa crédibilité, c’est-à-dire à l’ancrage des anticipations d’inflation à 2 %.

Mais on observe que l’inflation anticipée dans la zone euro est maintenant nettement supérieure à 2 %, quelle que soit la mesure retenue (les swaps d’inflation, l’inflation anticipée par les prévisionnistes professionnels et par les consommateurs, les hausses de salaire).

On voit même que l’inflation anticipée mesurée par les swaps d’inflation à long terme continue à augmenter. La crédibilité de la BCE (sa capacité à maintenir les anticipations d’inflation ancrées à 2 %) est donc de plus en plus faible, ce qui explique probablement la hausse des taux d’intérêt à long terme de la zone euro, et ce qui nécessitera, pour rétablir la crédibilité, une politique monétaire plus restrictive et une perte de croissance.

Prec.
La récession américaine est repoussée
Suiv.
Back-to-School: three key topics for investors
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.