Un secteur de la santé à bout de souffle ?

A l’image des flying doctors australiens, un pont aérien de médecins relie désormais Dijon et Nevers. Pour pallier le manque de soignants de ce désert médical qu’est la Nièvre, cardiologues, médecins généralistes, infirmiers, pneumologues sont ainsi acheminés par les airs pour une journée bien remplie. Une initiative pionnière qui n’a rien d’anecdotique.

Sur le front pharmaceutique, les perspectives ne sont pas plus roses. Antibiotiques, anti-inflammatoires, antalgiques de base… les tensions s’accumulent sur les chaînes d’approvisionnement et les pénuries s’installent dans les officines comme dans les hôpitaux. Ces ruptures de stocks de médicaments qui s’accentuent touchent l’Europe tout entière.

L’enjeu en cause est celui de l’accessibilité aux soins de santé, un enjeu crucial, vital, qui préoccupe tous les Européens. Le remède n’est pas à portée de mains. 80% des principes actifs pharmaceutiques sont en effet produits en Asie. En France, le principe actif du paracétamol, en fréquente rupture de stock, provient ainsi à plus de 75% de Chine et d’Inde. Une situation qui risque de perdurer puisque la relocalisation de la production de paracétamol, envisagée depuis la crise du Covid, en Isère sur le site de la dernière unité de production d’Europe fermée en 2008, ne devrait être opérationnelle qu’en 2026. De quoi aggraver les migraines.

Si pour Nietzsche, il n’y a pas de santé en soi, elle a un prix et un coût, et masque de sérieuses inégalités. La nouvelle économie mondiale de la santé est confrontée à de multiples défis, parmi lesquels la pression accentuée sur les prix des médicaments et l’accessibilité, géographique ou financière, aux soins de santé. 50% de la population mondiale n’ont pas accès aux soins de base, et chaque année, 100 millions de personnes basculent dans la pauvreté en raison du coût des soins, selon l’OMS.

Prec.
La baisse de l’inflation britannique encore loin d’être convaincante
Suiv.
En recherche de rendement dans le contexte de taux incertain ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.