Une journée sur les marchés : le 06.02.23

Que retenir de la journée :
Les indices actions européens ont clôturé en baisse dans un contexte marqué par de nouvelles tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que par des inquiétudes concernant la trajectoire future des taux de la FED.
En Zone Euro, les ventes au détail mensuelles, corrigées des variations saisonnières, ont diminué de 2,7% en décembre 2022, après une hausse révisée de 1,2% le mois précédent.
L’inflation dans la zone euro reste beaucoup trop élevée, si bien que le risque d’une remontée insuffisante des taux de la BCE est bien plus important que celui d’un relèvement excessif, a déclaré Robert Holzmann.

Marchés actions

Performance des indices actions européens sur la journée de Lundi : FTSE MIB +0,27% (27.022 pts), IBEX 35 -0,72% (9.159 pts), FTSE 100 -0,82% (7.836 pts), DAX INDEX -0,84% (2.145 pts), EURO STOXX 50 -1,23% (4.205 pts), CAC 40 -1,34% (7.134 pts)

Les indices actions européens ont clôturé en baisse dans un contexte marqué par de nouvelles tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que par des inquiétudes concernant la trajectoire future des taux de la FED. Sur le front géopolitique, outre le dossier ukrainien, le week-end a été marqué par un regain de tensions entre la Chine et les Etats-Unis sur fond de neutralisation du ballon chinois présenté par Washington comme un appareil d’espionnage. Pékin a dénoncé une réaction ‘excessive’ de la part de Washington, tout en se déclarant le droit d’apporter d’autres réponses si nécessaires, une annonce qui ne semblait avoir qu’un impact limité sur les places boursières d’Asie.

De plus, selon une étude de Janus Henderson, la santé financière des entreprises va se dégrader cette année au niveau mondial, sans qu’elles parviennent à tirer avantage d’une modération des prix et de l’espoir d’un atterrissage en douceur de l’économie. Ses indicateurs de risque de crédit, à savoir le niveau d’endettement, l’accès aux marchés des capitaux, les flux de trésorerie et les bénéfices, ont tous clignoté en rouge au quatrième trimestre de 2022, appelant les investisseurs à la prudence.

Le compartiment technologique européen (-1,9%), dont la valorisation est liée à l’évolution des taux d’intérêt, a accuse l’une des plus fortes baisses du STOXX 600, avec l’immobilier (-2,1%) et les ressources de base.

Coté banque centrale, l’inflation dans la zone euro reste beaucoup trop élevée, si bien que le risque d’une remontée insuffisante des taux de la BCE est bien plus important que celui d’un relèvement excessif, a déclaré Robert Holzmann, l’un des membres du Conseil des gouverneurs de l’institution.

De plus, Catherine Mann, membre hawkish[1] de la BoE a plaidé pour une nouvelle hausse en mars : « Nous devons maintenir le cap et, à mon avis, la prochaine étape du taux directeur est plus susceptible d’être une nouvelle hausse qu’une baisse ou un maintien ».

 Plus tôt ce matin en Asie, les marchés ont fini en ordre dispersé : NIKKEI 225 +0,67% (27.693 pts), TOPIX +0,45% (1.979 pts), ASX 200 -0,25% (7.538 pts), SHANGHAI COMP -0,76% (3.238 pts), SHENZHEN COMP -0,84% (2.145 pts), CSI 300[2] -1,32% (4.086 pts), KOSPI INDEX -1,70% (2.438 pts), HANG SENG -2,02% (21.222 pts).

 À la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en légère baisse. Les investisseurs marquaient une pause après les bonnes performances enregistrées ces cinq dernières semaines et font preuve d’une certaine prudence face à l’évolution de la situation économique et de la politique monétaire.  Les opérateurs tablent désormais sur deux relèvements d’un quart de point lors des deux prochaines réunions de la FED, avant une pause, alors qu’ils privilégiaient jusqu’ici une seule hausse d’ici l’été.

  • S&P 500 : -0,64% (4.109 pts)
  • NASDAQ : -0,62%% (11.932 pts)
  • DOW JONES[3] : -0,19% (33.9862 pts)

Matières premières

À la clôture des marchés européens, le WTI et le BRENT montaient de +0,38% et de +0,70% à 73,72$ et 80,55$ le baril (Contrat Futures Mars et Avril 2023).

Marchés taux

Sur la journée, les rendements à 10 ans se sont écartés en Europe et aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée de Lundi :

  • 10 ans américain : +3,63% (+10,6 bps)
  • 10 ans anglais : +3,23% (+18,9 bps)
  • 10 ans allemand : +2,28% (+10,2 bps)
  • 10 ans français : +2,74% (+10,8 bps)
  • 10 ans italien : +4,15% (+13,3 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,21% (+10,9 bps)
  • 10 ans portugais : +3,11% (+10,2 bps)

Macroéconomie

ALLEMAGNE : Les commandes passées à l’industrie sont reparties à la hausse en décembre, progressant de 3,2% sur un mois, au moment où les risques d’un ralentissement économique sévère s’atténuent.

– Le climat des affaires dans l’industrie chimique allemande a de nouveau chuté en janvier en raison de la hausse des coûts de production et de la faiblesse de la demande. L’indicateur est passé de -23,7 points en décembre 2022 à -26 points en janvier 2023, indiquant un effondrement continu des bénéfices, les entreprises hésitant à répercuter la hausse des coûts sur leurs clients.

 EUROPE : Les ventes au détail mensuelles, corrigées des variations saisonnières, ont diminué de 2,7% en décembre 2022, après une hausse révisée de 1,2% le mois précédent.

– L’indice de confiance des investisseurs a grimpé à -8 points en février, contre -17,5 points en janvier.

Les indicateurs économiques de demain

Mardi, nous aurons les dépenses au ménage au Japon, la décision de la RBA sur les taux d’intérêt, les ventes au détail et l’indice des prix immobilier au Royaume-Uni, la production industrielle en Allemagne et la balance commerciale aux Etats-Unis.

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Termes et définitions
1. hawkish. Le terme "hawkish" est couramment utilisé en finance et en économie pour décrire une politique ou une posture qui est favorable à des politiques monétaires ou budgétaires plus restrictives ou plus agressives dans le but de lutter contre l'inflation ou de maintenir la stabilité financière.
2. CSI 300 ( CSI 300 ) Le CSI 300 est un indice boursier chinois qui représente les 300 actions les plus importantes cotées sur les bourses de Shanghai et de Shenzhen.
3. Dow Jones ( DOW JONES ) Le Dow Jones Industrial Average (DJIA) est un indice boursier des États-Unis composé des 30 plus grandes entreprises…
Prec.
Bourse : des GAFAM de retour sur terre ?
Suiv.
La lettre du CGP du mois de janvier
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.