Une journée sur les marchés : le 08.02.23

Que retenir de la journée :
Les indices actions européens ont clôturé en ordre dispersé alors que le président de la FED n’a pas durci son discours contre l’inflation, malgré les bons chiffres de l’emploi aux Etats-Unis en janvier, et qu’une nouvelle salve de résultats d’entreprises était analysée
Les autorités de supervision au sein de la BCE se concentreront cette année sur les créances douteuses des banques de la zone euro car certains établissements ne disposent pas de provisions suffisantes ou tardent à reconnaître le problème.
Le président de la FED de New York, John Williams, a indiqué que la banque centrale avait encore “beaucoup de travail” à accomplir pour faire redescendre l’inflation et restaurer “la stabilité des prix”.

Marchés actions

Performance des indices actions européens sur la journée de Mercredi : IBEX 35 +0,60% (9.227 pts), DAX INDEX +0,60% (15.412 pts), FTSE 100 +0,26% (7.885 pts), FTSE MIB +0,15% (27.160 pts), EURO STOXX 50 0% (4.209 pts), CAC 40 -0.18% (7.119 pts).

Les indices actions européens ont clôturé en ordre dispersé alors que le président de la FED n’a pas durci son discours contre l’inflation, malgré les bons chiffres de l’emploi aux Etats-Unis en janvier, et qu’une nouvelle salve de résultats d’entreprises était analysée. Dans le cadre d’une “discussion” organisée par l’Economic Club de Washington, Jerome Powell a répété mardi que l’inflation commençait à redescendre mais que la lutte était loin d’être terminée et que de nouveaux relèvements de taux restaient nécessaires.

Coté BCE, la banque centrale qui a relevé ses taux d’intérêt de 50bps la semaine dernière, pourrait prolonger sa série de hausses significatives des taux jusqu’en mai si l’inflation de base[1] ne diminue pas d’ici là, a prévenu Klaas Knot, membre du Conseil des gouverneurs de l’institut de Francfort.

De plus, les autorités de supervision au sein de la BCE se concentreront cette année sur les créances douteuses des banques de la zone euro car certains établissements ne disposent pas de provisions suffisantes ou tardent à reconnaître le problème.

Coté résultats, ADYEN (-16,24%) a enregistré sur le 2nd semestre de l’exercice 2022 un volume de transactions en hausse de 41% à 421,7 milliards d’euros. Son revenu net a atteint, lui, 421,7M€, soit une augmentation de 41% par rapport à l’année précédente, pour un bénéfice avant impôt (Ebitda[3]) en progression de 4% à 372M€.

AKZONOBEL (+1,03%) a déclaré qu’il s’attend à ce que l’EBITDA ajusté de l’année complète soit en hausse grâce à ses plans de gestion des marges et de réduction des coûts en 2023. L’EBITDA ajusté de l’année 2023 devrait se situer dans une fourchette de 1,2 à 1,5mds€, par rapport aux 1,16 milliard de 2022.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-5,03%) a fait état de résultats supérieurs aux attentes au quatrième trimestre soutenus par ses activités dans la banque de financement et d’investissement (BFI) et a confirmé ses objectifs à l’horizon 2025. SG a indiqué avoir dégagé sur le dernier trimestre 2022 un résultat net de 1,16Mds€, là où les analystes attendaient en moyenne 834M€. Sur la période, son produit net bancaire est ressorti à 6,88 milliards d’euros, en hausse de 4%. Les investisseurs ont marqué leur mécontentement à propos de la rémunération des actionnaires. La banque va distribuer environ 1,8Mds€ à ses actionnaires.

TOTALENERGIES (-1,91%) a enregistré au 4ème trimestre un résultat net ajusté de 7,6Mds$ (+11%), identique aux attentes des analystes, un Ebitda ajusté de 16,0Mds$ (+12%) et une production d’hydrocarbures de 2,812M de barils par jour (Mb/j), en hausse de 5%. Sur l’année 2022, il a généré un profit net record de 20,5Mds$ en progression de 28%, après avoir atteint près de 18,2Mds$ de profits en 2021.

VOLKSWAGEN (-1,49%) : Sur la base de chiffres préliminaires, le groupe automobile dit s’attendre à un cash-flow net de l’ordre de 5Mds€ l’an dernier, alors qu’il visait initialement un chiffre de 8,6Mds€, c’est-à-dire du même ordre qu’en 2021.

 Plus tôt ce matin en Asie, les marchés ont fini en ordre dispersé : KOSPI INDEX +1,30% (2.483pts), ASX 200 +0.35% (17.871 pts), TOPIX +0,03% (1.983 pts), HANG SENG -0,07% (21.283 pts), NIKKEI 225 -0,29% (27.606 pts), CSI 300[4] -0,44% (4.076 pts), SHANGHAI COMP -0.49% (3.232 pts), SHENZHEN COMP -0,54% (2.141 pts).   

 À la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en baisse. La FED va probablement devoir maintenir une politique monétaire “restrictive” pendant “quelques années” pour s’assurer que l’inflation revienne à ses niveaux d’avant la pandémie, a averti mercredi un des principaux dirigeants de la banque centrale américaine. Le président de la Fed de New York, John Williams[2], a indiqué que la banque centrale avait encore “beaucoup de travail” à accomplir pour faire redescendre l’inflation et restaurer “la stabilité des prix”.

UBER a déclaré un bénéfice de 0,29$ par action pour les trois mois au 31 décembre, alors que le consensus de Capital IQ prévoyait une perte de 0,16$. Le C.A s’est élevé à 8,61 milliards de dollars, contre 5,78 milliards de dollars au trimestre 2021, dépassant ainsi les prévisions de la rue qui tablait sur 8,51 milliards de dollars

  • S&P 500 : -1,00% (4.123 pts)
  • NASDAQ : -1,53% (11.923 pts)
  • DOW JONES[5] : -0,41% (34.011 pts)

Matières premières

À la clôture des marchés européens, le WTI et le BRENT montaient de +1,72% et de +1,55% à 78,48$ et 85$ le baril (Contrat Futures Mars et Avril 2023).

Marchés taux

Sur la journée, les rendements à 10 ans se sont écartés en Europe et resserrés aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée de Mercredi :

  • 10 ans américain : +3,64% (-2,4 bps)
  • 10 ans anglais : +3,30% (-0,4 bps)
  • 10 ans allemand : +2,35% (+1,8 bps)
  • 10 ans français : +2,81% (+2,2 bps)
  • 10 ans italien : +4,22% (+0,1 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,29% (+2,2 bps)
  • 10 ans portugais : +3,19% (+1,2 bps)

Macroéconomie

ETATS-UNIS : Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté de 2,4 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, un niveau proche des estimations qui misaient sur une hausse de 2 millions.

Les indicateurs économiques de demain

Mardi, nous aurons l’IPC[6] en Allemagne et les inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Termes et définitions
1. Inflation sous jacente ( inflation de base ) L’inflation sous-jacente, également connue sous le nom d’inflation core ou d’inflation de base, est une mesure de l’inflation…
2. John Williams ( John Williams ) John Williams est un économiste américain qui occupe un poste de haut niveau dans le domaine de la…
3. EBITDA ( Ebitda ) L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) est une mesure de la performance financière d’une entreprise. En…
4. CSI 300 ( CSI 300 ) Le CSI 300 est un indice boursier chinois qui représente les 300 actions les plus importantes cotées sur les bourses de Shanghai et de Shenzhen.
5. Dow Jones ( DOW JONES ) Le Dow Jones Industrial Average (DJIA) est un indice boursier des États-Unis composé des 30 plus grandes entreprises…
6. Indice des prix à la consommation ( IPC ) L’indice des prix à la consommation (IPC) est un indicateur économique qui mesure l’évolution des prix des biens…
Prec.
Fibee Calls : “Sanso Smart Climate, un fonds pour Améliorer le profil climat de vos investissements”
Suiv.
Cette semaine sur les marchés – Fausse alerte ?
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.