Pricing power | Les actualités économiques et financières

Une journée sur les marchés : le 10.01.23

QUE RETENIR DE LA JOURNÉE :
Les indices actions européens ont clôturé en baisse, excepté l’IBEX 35, pénalisés par les prévisions économiques de la Banque mondiale et les inquiétudes sur les taux d’intérêt.
La Banque mondiale a abaissé ses prévisions de croissance pour 2023 à 1.7% contre 3.0% précédemment.
Jerome Powell s’est contenté de déclarer dans son discours que restaurer la stabilité des prix lorsque l’inflation est élevée peut nécessiter des mesures peu populaires à court terme.

MARCHÉS ACTIONS

Performance des indices actions européens sur la journée de Mardi : IBEX 35 +0,20% (8.712 pts), FTSE MIB -0,08% (25.364 pts), DAX INDEX -0,12% (14.775 pts), EURO STOXX 50 -0,27% (4.057 pts), FTSE 100 -0,39% (7.695 pts), CAC 40 -0,55% (6.869 pts),

Les indices actions européens ont clôturé en légère baisse (excepté l’IBEX 35) après que plusieurs banquiers centraux ont défendu la poursuite des hausses de taux pour faire baisser l’inflation. Tous les compartiments ont terminé dans le rouge, la plus forte baisse étant à l’actif de l’indice de la Distribution (-1,36%) et celui des Ressources de base (-1,16%), des secteurs sensibles à une dégradation de la conjoncture. Le compartiment des nouvelles Technologies (-0,55%) a pâti pour sa part de la remontée des anticipations de taux.

Goldman Sachs s’attend désormais à une expansion de l’économie dans la zone euro de 0,6% en 2023, contre une contraction de 0,1% auparavant, grâce à la dynamique de la fin d’année dernière, à la baisse des prix du gaz naturel et à la réouverture des frontières chinoises.

En parallèle, La Banque mondiale a annoncé avoir abaissé ses prévisions de croissance pour 2023, à des niveaux proches de la récession pour de nombreux pays, alors que l’impact de la remontée des taux d’intérêt par les banques centrales prend de l’ampleur, que la guerre russo-ukrainienne se poursuit et que les principaux moteurs de l’économie mondiale s’essoufflent. L’organisation table ainsi pour cette année sur une croissance mondiale de 1,7%, ce qui marquerait la progression la plus faible depuis près de 30 ans, hors récessions de 2009 et 2020.

Coté Banque centrale, Isabel Schnabel a affirmé qu’une politique monétaire restrictive aujourd’hui permettrait de restaurer la stabilité des prix et serait par conséquent bénéfique sur le long terme.

Plus tôt ce matin en Asie, les indices actions ont fini en ordre dispersé : NIKKEI 225 +0,78% (26.175 pts), SHENZHEN COMP +0,29% (2.060 pts), TOPIX +0,27% (1.880 pts), CSI 300 +0,11% (4.017 pts), KOSPI +0,05% (2.351 pts), SHANGHAI COMP -0,21% (3.169 pts), HANG SENG -0,27% (21.331 pts), ASX -0,28% (7.130 pts).

La Banque populaire de Chine prévoit d’augmenter son soutien aux entreprises privées et d’assouplir les restrictions imposées aux entreprises technologiques, a rapporté Reuters. Aussi, la production économique de Shanghai devrait augmenter de 5,3 % en 2023, les effets de la pandémie ayant été maîtrisés a rapporté Yicai Global.

A la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en légère hausse, les investisseurs digérant les dernières déclarations de Jerome Powell avec un regard désormais tourné vers les chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis prévus jeudi.

Coté Banque centrale, Jerome Powell a déclaré que l’indépendance de la FED vis-à-vis de l’influence politique est essentielle pour sa capacité à lutter contre l’inflation et cela requiert qu’elle reste à l’écart de questions comme le changement climatique, qui ne relèvent pas de son mandat établi par le Congrès. Il a rappelé que cela est inscrit dans une loi fédérale qui donne pour mission à la FED de favoriser l’emploi au maximum et de maintenir des prix stables.

  • S&P 500 : +0,01% (3.892 pts)
  • NASDAQ : +0,17% (10.653 pts)
  • DOW JONES : +0,08% (33.546 pts)

MATIÈRES PREMIÈRES

À la clôture des marchés européens, les cours du pétrole évoluaient dans le vert : Le WTI et le BRENT montaient de +1,10% et +0,88% à 75,45$ et à 80,35$ (Contrat Futures Février et Mars 2023).

MARCHÉS TAUX

À la clôture des marchés européens, les rendements à 10 ans se sont écartés en Europe et aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée Mardi :

  • 10 ans allemand : +2,30% (+7.4 bps)
  • 10 ans américain : +3,63% (+9.4 bps)
  • 10 ans anglais : +3.55% (+9.3 bps)
  • 10 ans français : +2,79% (+6.8 bps)
  • 10 ans italien : +4.20% (+3.3 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,32% (+5.8 bps)
  • 10 ans portugais : +3,23% (+5.0 bps)

MACROECONOMIE

ETATS-UNIS : L’indice mensuel d’optimisme des petites entreprises de la National Federation of Independent Business a chuté à une lecture de 89,8 en décembre, contre 91,19 en novembre, soit la plus faible lecture depuis juin et bien en dessous du niveau de 98,9 d’il y a un an en raison de l’inflation.

– Les stocks des grossistes ont progressé de 1% en novembre 2022 en rythme séquentiel.

– Les ventes des grossistes ont pour leur part diminué de 0,6% au mois de novembre.

TOKYO : L’IPC “de base” de Tokyo, qui exclut les prix de l’alimentation et de l’énergie, a augmenté de 2,7 % sur un an en décembre, ce qui est plus modeste.

FRANCE : La production industrielle a rebondi en novembre, augmentant de 2% sur un mois après un repli de 2,5% en octobre.

ALLEMAGNE : Les prévisions de prix pour l’ensemble de l’économie allemande ont baissé à 40,3 points en décembre 2022 contre 46,2 le mois précédent, indiquant la possibilité d’un ralentissement progressif des coûts dans les mois à venir, a déclaré l’institut Ifo.

LES INDICATEURS ECONOMIQUES DE DEMAIN

Demain, nous aurons les ventes au détail en Australie, la production industrielle en Espagne et les ventes au détail en Italie.

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Total
0
Shares
Prev
Forces relatives : Le match de la semaine: S&P 500 Technology vs S&P 500
Next
Macroscope : L’envol des colombes ?