Wall-Street-SE | Les actualités économiques et financières

Une journée sur les marchés : le 11.01.23

QUE RETENIR DE LA JOURNÉE :
Les indices actions européens ont clôturé en hausse à la veille de la publication des chiffres de l’inflation pour le mois de décembre aux Etats-Unis.
La BCE doit encore relever ses taux d’intérêt “de manière significative” au cours de ses prochaines réunions de politique monétaire afin de limiter la croissance et de freiner une inflation encore trop importante, a déclaré Olli Rehn.
Aux Etats-Unis, les stocks de brut s’élevaient à 439,6 millions de barils au cours de la semaine du 2 janvier.

MARCHÉS ACTIONS

Performance des indices actions européens sur la journée de Mercredi :  DAX INDEX +1,17% (14.947 pts), EURO STOXX 50 +1,04% (4.099 pts), CAC 40 +0,80% (6,924 pts), FTSE MIB +0,72% (25.546 pts), FTSE 100 +0,40% (7.724 pts), IBEX 35 +0,16% (8,726 pts).

Les indices actions européens ont clôturé en hausse à la veille de la publication des chiffres de l’inflation pour le mois de décembre aux Etats-Unis. Le compartiment défensif de l’immobilier (+3,08%) a fini en tête et celui de l’assurance (-1,12%) a accusé la plus forte baisse. Le ralentissement de l’inflation et la réouverture économique de la Chine créent une atmosphère d’optimisme prononcé sur les marchés depuis le début de l’année. Toujours sur le front de l’inflation, le Portugal et la République tchèque ont tous deux confirmé un refroidissement de leur taux d’inflation annuel final pour décembre 2022.

Coté Banque centrale, la BCE doit encore relever ses taux d’intérêt “de manière significative” au cours de ses prochaines réunions de politique monétaire afin de limiter la croissance et de freiner une inflation encore trop importante, a déclaré Olli Rehn.

Coté valeurs, UBISOFT (+0,25%) a abaissé son objectif annuel de net bookings, désormais attendu en baisse de 10% contre une croissance de 10% auparavant, et dit anticiper une perte de 500M€ pour son résultat opérationnel non-IFRS, contre un bénéfice de 400M€ prévu auparavant.

ORPEA a bondi de 14,3%. Depuis lundi, l’action de l’exploitant de cliniques et de maisons de retraite a progressé de plus de 30%, alors que des informations de presse ont relancé les spéculations sur une entrée de la Caisse des Dépôts (CDC) au capital du groupe en grande difficulté financière.

Plus tôt ce matin en Asie, les indices actions ont fini en ordre dispersé alors que les traders évaluaient un yen plus faible par rapport au dollar américain, considéré comme une aubaine pour les exportateurs : TOPIX +1,08%(1.901 pts), NIKKEI 225 +1,03% (26.446 pts), ASX 200 +0,90% (7.195 pts), HANG SENG +0,49% (21.436 pts), KOSPI INDEX +0,35% (2.359 pts), CSI 300 -0,19% (4.019 pts), SHANGHAI COMP -0,24% (3.161 pts), SHENZHEN COMP -0,66% (2.046 pts).

A la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en légère hausse, toujours bien orientés par des indicateurs qui montrent un ralentissement de l’économie sans casse et une accalmie sur le front de l’inflation, qui devra néanmoins être confirmée par l’indice des prix CPI, attendu jeudi. Les économistes espèrent un nouveau ralentissement (vers 6,5 ou 6,6%), après 7,1% au mois de novembre. Autre rendez-vous à suivre, les grandes banques que sont JPMorgan Chase, Bank of America, Citi et Wells Fargo donneront vendredi le coup d’envoi de la saison des résultats trimestriels.

  • S&P 500 : +0,54% (3.940 pts)
  • NASDAQ : +0,99% (10.848 pts)
  • DOW JONES : +0,30% (33.805 pts)

MATIÈRES PREMIÈRES

À la clôture des marchés européens, les cours du pétrole évoluaient dans le vert : Le WTI et le BRENT montaient de +3,08% et +3,11% à 77,43$ et à 82,58$ (Contrat Futures Février et Mars 2023).  Les données publiées par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) montrent que les stocks de brut s’élevaient à 439,6 millions de barils au cours de la semaine du 2 janvier aux Etats-Unis, signalant ainsi une hausse de 19 millions de barils par rapport à la semaine précédente.

MARCHÉS TAUX

À la clôture des marchés européens, les rendements à 10 ans se sont resserrés en Europe et aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée Mercredi :

  • 10 ans allemand : +2,19% (-10 bps)
  • 10 ans américain : +3,57% (-4,3 bps)
  • 10 ans anglais : +3.40% (-14,7 bps)
  • 10 ans français : +2,65% (-14,1 bps)
  • 10 ans italien : +4,01% (-14,6 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,17% (-14,6 bps)
  • 10 ans portugais : +3,09% (-14,5 bps)

MACROECONOMIE

AUSTRALIE : Les ventes au détail ont bondi de 1,4 % en novembre par rapport à octobre pour atteindre un record de 35,9 milliards de dollars australiens (24,74 milliards de dollars).

CORÉE DU SUD : Le taux de chômage a augmenté à 3,3 % en décembre, contre 2,9 % en novembre, mais toujours en baisse par rapport aux 3,8 % enregistrés un an plus tôt.

JAPON : Les données économiques du rapport mensuel sur les revenus et les dépenses des familles ont indiqué que les dépenses réelles des ménages du pays ont diminué de 0,9 % en novembre en glissement mensuel, contre une hausse de 1,1 % le mois précédent.

ESPAGNE :  La production a baissé de 0,7% sur un mois, après un repli finalement estimé à 0,6% en octobre et de 0,3% en septembre.

ITALIE :  Les ventes au détail ont augmenté de 0,8% en glissement mensuel en novembre 2022, contre une baisse de 0,4% en octobre 2022.

LES INDICATEURS ECONOMIQUES DE DEMAIN

Demain, nous aurons la balance commerciale en Australie, l’IPC en Chine, le bulletin économique de la BCE, l’IPC et les inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Total
0
Shares
Prev
Quelles tendances pour les marchés financiers en 2023 ? Avec Igor DE MAACK
Next
Les actions préférées de Degroof Petercam en 2023