Une journée sur les marchés : le 16.03.23

FED | Les actualités économiques et financières
Que retenir de la journée :
Les indices actions européens ont fini en hausse, bien orientés après que la BCE ait tenu sa parole sur sa remontée des taux, tout en amorçant un changement d’allure.
La BCE a relevé ses taux d’intérêt de 50bps à 3%, comme elle s’y était engagée, donnant la priorité à la lutte contre l’inflation malgré les inquiétudes concernant la stabilité du système bancaire mondial qui ont bouleversé les marchés financiers.
Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont diminué plus que prévu lors de la semaine au 11 mars, à 192.000 contre 212.000 (révisé) la semaine précédente

Marchés actions

Performance des indices actions européens sur la journée de Jeudi : EURO STOXX 50 +2,03% (4.116 pts), CAC 40 +2,03% (7.025 pts), DAX INDEX +1,57% (14.967 pts), IBEX 35 +1,50% (8.890 pts), FTSE MIB +1,38% (25.918 pts), FTSE 100 +0,89% (7.410 pts).

Les indices actions européens ont fini en hausse, bien orientés après que la BCE ait tenu sa parole sur sa remontée des taux, tout en amorçant un changement d’allure. Cette prudence semble avoir rassuré les investisseurs, qui ont également salué le déblocage par la Banque nationale suisse d’une ligne de crédit de 50 milliards de francs suisses en faveur de Credit Suisse. Le titre de la banque helvétique avait chuté de 24% mercredi en raison d’inquiétudes concernant ses liquidités. Il a rebondi de 19,2% jeudi, tandis que l’indice sectoriel des banques européennes a repris 1,4%.

Coté BCE, la banque centrale a relevé ses taux d’intérêt de 50bps à 3%, comme elle s’y était engagée, donnant la priorité à la lutte contre l’inflation malgré les inquiétudes concernant la stabilité du système bancaire mondial qui ont bouleversé les marchés financiers. Aucun engagement n’a été pris sur d’éventuelle autre hausse de taux, malgré les déclarations d’une longue liste de responsables pour des mesures plus importantes dans la lutte contre la hausse des prix. Christine Lagarde a souligné qu’il était actuellement impossible de déterminer la trajectoire future des taux d’intérêt dans un contexte d’incertitude élevée. La BCE désormais sur une inflation de 5,3% en moyenne cette année dans la zone euro, contre 6,3% prévu en décembre. La prévision pour 2024 est revue à 2,9% et celle pour 2025 à 2,1%. Concernant la croissance économique, la BCE anticipe une hausse du produit intérieur brut de 1,0% en 2023 contre 0,5% auparavant.

De plus, le vice-président de la banque centrale, Luis de Guindos, a ajouté que l’exposition de la zone euro à Credit Suisse était “assez limitée”.

Coté Résultats, ENEL a déclaré que son bénéfice net s’élevait à 5,4Mds€ l’année dernière, en baisse par rapport aux 5,6 milliards d’euros déclarés en 2021, mais supérieur à la fourchette de prévisions actualisée du groupe.

Plus tôt ce matin Les indices actions asiatiques ont clôturé en baisse : KOSPI INDEX -0,08% (2.377 pts), NIKKEI 225 -0,80% (27.010 pts), SHANGHAI COMP -1,12% (3.226 pts), TOPIX -1,17% (1.937 pts), CSI 300 -1,20% (3.939 pts), ASX 200 -1,46% (6.965 pts), SHENZHEN COMP -1,53% (2.049 pts), HANG SENG -1,72% (19.203 pts)

Les actions chinoises ont terminé en baisse jeudi, le sentiment étant atténué par des informations selon lesquelles le régulateur chinois des valeurs mobilières a ordonné une suspension des approbations pour les demandes d’émission de certificats de dépôt mondiaux, ce qui affecterait les entreprises continentales qui prévoient de puiser dans les marchés de capitaux européens.

À la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en hausse. La secrétaire au Trésor a assuré jeudi les membres du Congrès que le système financier américain restait en bonne santé après la faillite de plusieurs établissements en moins d’une semaine.

Les investisseurs vont se focaliser désormais sur la réunion de la FED la semaine prochaine, tout en suivant de très près tout ce qui pourrait concerner le secteur bancaire. Les marchés monétaires américains anticipent désormais que la Fed pourrait poursuivre son resserrement monétaire avec une hausse de taux d’un quart de point.

  • S&P 500 : +1,52% (3.951 pts)
  • NASDAQ : +2,03% (11.664 pts)

DOW JONES : +0,97% (32.183 pts)

Matières premières

À la clôture des marchés européens, le WTI et le BRENT montaient +1,73% et +1,71% à 68,77$ et 74,93$ le baril (ContratFuturesAvriletMai2023).

Marchés taux

Sur la journée, les rendements à 10 ans se sont écartés en Europe et aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée de Mardi :

  • 10 ans américain : +3,56% (+11,1 bps)
  • 10 ans anglais : +3,41% (+10,5 bps)
  • 10 ans allemand : +2,28% (+16.2 bps)
  • 10 ans français : +2,82% (+14 bps)
  • 10 ans italien : +4,17% (+7,5 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,37% (+12,9 bps)
  • 10 ans portugais : +3,19% (+12,3 bps)

Macroéconomie

ITALIE : L’indice des prix à la consommation a augmenté de 9,1% au cours de la période de 12 mois qui s’est terminée en février, après une augmentation de 10% en janvier.

ETATS-UNIS : Les inscriptions au chômage ont diminué plus que prévu lors de la semaine au 11 mars, à 192.000 contre 212.000 (révisé) la semaine précédente.

  • Le Département du Travail a fait savoir que les prix à l’import avaient baissé de 0,1% le mois dernier.
  • Les mises en chantier ont augmenté de 9,8% d’un mois sur l’autre, à un total de 1,45 million en rythme annuel ajusté des variations saisonnières. En rythme annuel, la statistique s’inscrit néanmoins en repli de 18,4%
  • L’indice de diffusion de l’activité courante de la FED de Philadelphie est passé de -24.3 en février à -23.2 en mars.

JAPON : Les commandes de machines de base ont augmenté de 9,5% sur une base mensuelle en janvier.La production industrielle a baissé de 5,3% d’un mois sur l’autre en janvier.

Les indicateurs économiques de demain

Vendredi, nous aurons L’IPC en Zone Euro, la production industrielle et l’indice du Michigan aux Etats-Unis.

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Prev
Credit Suisse : une crise de confiance plutôt qu’un déficit en capital ou de liquidités
Next
Fibee talks : Rencontre avec Léa Dunand-Chatellet, gérante et directrice de l’Investissement Responsable chez DNCA Finance
+ Pour aller plus loin