Une journée sur les marchés : le 17.07.23

Que retenir de la journée :
Les indices actions européens ont clôturé dans le rouge, plombés par les décevantes données économiques chinoises, et marqués par ailleurs par l’attentisme des investisseurs en amont de la publication de nombreux résultats aux Etats-Unis.
La croissance du PIB en Chine déçoit, sur un an, les analystes prévoyaient une hausse de 7,3% contre un faible 6,3% affiché.
L’indice manufacturier Empire State (FED de New York) est resté en croissance en juillet à 1,1, ralentissant cependant par rapport au mois précédent à 6,6, et surprenant les analystes qui anticipaient une plus forte dégradation à -4,3.

Marchés actions

Performance des indices actions européens sur la journée de Lundi : SMI INDEX -1,21% (10.976 pts), CAC 40 -1,12% (7.292 pts), EURO STOXX 50 -0,98% (4.357 pts), FTSE -0,38% (7.406 pts), DAX INDEX -0,23% (16.069 pts), FTSE MIB -0,19% (28.609 pts), IBEX 35 -0,0% (9.438 pts).

Les indices actions européens ont clôturé dans le rouge, plombés par les décevantes données économiques chinoises, et marqués par ailleurs par l’attentisme des investisseurs en amont de la publication de nombreux résultats aux Etats-Unis. Sur la journée, au sein du STOXX 600, les secteurs des Biens (-2,57%), des Ressources de bases (-2,13%) et des Technologies (-1,36%) ont accusé les plus fortes baisses tandis que ceux des Médias (- 0,03%), de l’Assurance (-0,01%) et de la Santé (+0,09%), ont été les plus résilients.

L’économie allemande pourrait se contracter davantage cette année que ce qui était prévu il y a quelques semaines, malgré un léger rebond au deuxième trimestre, a déclaré la Bundesbank lundi. La Bundesbank a déclaré que la plus grande économie d’Europe avait probablement connu une légère croissance au cours des trois mois précédant le mois de juin, après s’être contractée au cours des deux trimestres précédents, grâce à une stabilisation des dépenses de consommation.

Côté Résultats, RICHEMONT (-10,43%) a revendiqué une croissance du CA de 14% (+19% à taux de change constants) sur son T1, à 5,32Mds€ notamment grâce à un fort rebond en Asie-Pacifique qui a plus que compensé l’importante faiblesse des ventes aux Etats-Unis.

NORDEA BANK (+2,08%) a affiché un bénéfice attribuable aux actionnaires pour le S1 à 2,46Mds€, contre 1,29Mds€ il y a un an. Le bénéfice par action est également passé de 0,33€ à 0,68€. Les revenus nets d’intérêts ont bondi à 3,60Mds€, contre 2,62Mds€.

Plus tôt ce matin en Asie, les indices actions ont clôturé en baisse : SHANGHAI COMP -0,87% (3.210 pts), CSI 300 -0,82% (3.867 pts), SHENZHEN COMP -0,51% (2.048 pts), KOSPI -0,35% (2.619 pts), TOPIX -0,17% (2.239 pts), NIKKEI 225 -0,09% (32.391 pts), ASX 200 -0,06% (7.299 pts), HANG SENG +0,33% (19.414 pts).

À la clôture des marchés européens, les trois indices actions américains évoluaient en hausse, portés par un vent d’optimisme à l’entame de la saison des résultats trimestriels, qui pourrait refléter la bonne santé de l’économie sur les bénéfices des entreprises. Les investisseurs ont tout de même fait preuve de prudence alors que les gouverneurs de la FED entrent en période de “blackout” avant la réunion de politique monétaire de juillet. A l’occasion du sommet du G20 à Gandhinagar, en Inde, la secrétaire au Trésor Janet Yellen a estimé que le risque de récession était faible, car l’inflation se modèrait et le marché du travail restait solide. Alors que la croissance chinoise est au cœur des discussions, elle a exclu de lever les droits de douane et les restrictions, mais a cherché à réengager le dialogue avec la Chine. L’économiste en chef de Goldman Sachs, Jan Hatzius, a déclaré que la banque réduisait la probabilité d’une récession américaine au cours des 12 prochains mois à 20 %, contre 25 % précédemment.

  • S&P 500 : +0,32% (4.520 pts)
  • NASDAQ : +0,68% (14.209 pts)
  • DOW JONES : +0,17% (34.568 pts)

Matières premières

À la clôture des marchés européens, les cours du pétrole évoluaient dans le rouge : Le WTI et le BRENT baissaient de -1,29% et -1,36% à 74,45$ et à 78,78$ (Contrat Futures Aout et Septembre 2023).

Marchés taux

Sur la journée, les rendements à 10 ans se sont resserrés en Europe et aux Etats-Unis.

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée de Lundi :

  • 10 ans américain (T-Note) : +3,82% (-1,6 bps)
  • 10 ans anglais (Gilt) : +4,43% (-1,1 bps)
  • 10 ans allemand (Bund) : +2,47% (-3,5 bps)
  • 10 ans français (OAT) : +3,00% (-3,2 bps)
  • 10 ans italien (BTP) : +4,15% (-1,8 bps)
  • 10 ans espagnol (BONOS) : +3,50% (-2,2 bps)
  • 10 ans portugais : +3,18% (-3,5 bps)

Macroéconomie

CHINE : Le PIB trimestriel a été publié à +0,8% contre +0,5% selon les estimations et +2,2% au trimestre précèdent. Sur un an, le PIB a augmenté de 6,3% contre 7,3% selon les attentes des analystes.

  • Les investissements en immobilisations ont été affiché à +3,8% sur un an face à +3,5% aux attentes et +4,0% précédemment.
  • Les ventes au détail sont ressorties en baisse à +3,1% sur un an contre +3,2% attendu par les analystes et +12,7% sur la précédente période.
  • La production industrielle a augmenté de +4,4% sur un an face à +2,7% attendu et +3,5% précédemment.
  • Le taux de chômage a été calculé à +5,2% en juin comme attendu et inchangé par rapport au mois de mai.

ITALIE : L’IPC est ressorti à 0,0% en juin comme attendu et face à +0,3% en mai. En glissement annuel, l’évolution est à +6,4% contre +7,6% précédemment.

ETATS-UNIS : L’indice manufacturier Empire State de la FED de New York est ressorti à 1,1 en juillet contre des attentes à -4,3 et 6,6 au mois de juin.

Les indicateurs économiques de demain

Mardi, nous aurons : l’indice de l’activité tertiaire au Japon, la confiance des consommateurs en Espagne, les ventes au détail, la production industrielle et les stocks des entreprises aux Etats-Unis, et pour finir, l’IPC au Canada.

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Prec.
La Lettre d’Edouard Carmignac
Suiv.
Il va falloir hiérarchiser les objectifs de politique économique
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.