NY-stock-exchange | Les actualités économiques et financières

Une journée sur les marchés : le 23.01.23

QUE RETENIR DE LA JOURNÉE :
Les indices actions européens ont clôturé en hausse, portés par l’espoir d’une FED moins offensive dans le rythme de son resserrement monétaire lors de sa réunion la semaine prochaine.
Les responsables de la BCE ont exprimé des points de vue divergents sur les prochains relèvements de taux d’intérêt, suggérant que les décisions qui suivront celles de février restent incertaines.
L’indicateur flash de la confiance des consommateurs de la Zone Euro de janvier s’est établi à -20,9 points, par rapport à l’estimation consensuelle de -20 et aux -22,2 du mois précédent.

MARCHÉS ACTIONS

Performance des indices actions européens sur la journée de Lundi : FTSE MIB +0,18% (25.821 pts), FTSE 100 +0,18% (7.784 pts), IBEX 35 +0,29% (8.944 pts), DAX INDEX +0,46% (15.102 pts), CAC 40 +0,51% (7.032 pts), EUROSTOXX 50 +0,75% (4.150 pts). 

Les indices actions européens ont clôturé en hausse, portés par l’espoir d’une FED moins offensive dans le rythme de son resserrement monétaire lors de sa réunion la semaine prochaine.

Coté BCE, les responsables ont exprimé des points de vue divergents sur les prochains relèvements de taux d’intérêt, suggérant que les décisions qui suivront celles de février restent incertaines. La BCE a clairement laissé entendre en décembre qu’elle opterait pour un rythme régulier de hausses de taux de 50bps sur plusieurs réunions afin de lutter contre l’inflation, mais plusieurs analystes ont exprimé des doutes sur sa détermination :

Peter Kazimir a déclaré que la BCE devrait procéder à deux nouvelles hausses des taux d’intérêt de 50bps chacune, malgré la détente de l’inflation.

De plus, Yannis Stournaras a dit que la BCE devrait relever ses taux d’intérêt plus progressivement compte tenu du ralentissement de la croissance économique dans les pays de la zone euro.

Aussi, Ignazio Visco a également déclaré que la remontée des taux devait se faire progressivement, en gardant à l’esprit que les prévisions d’inflation à long terme restent ancrées près de l’objectif de 2% de la BCE et qu’il n’y a aucun signe de spirale salaires-prix.

Enfin, Klaas Knot, a affirmé ce week-end qu’un relèvement de 50bps des taux directeurs de la BCE était probable en février puis en mars, et que d’autres hausses étaient attendues au cours des mois suivants

De plus, le ratio de la dette brute des administrations publiques de la zone euro par rapport au PIB était de 93% au troisième trimestre 2022, en baisse par rapport aux 94,2% du trimestre précédent et aux 97,3% de la période de l’année précédente.

 L’économie allemande s’avère plus résistante que prévu, car les tensions sur les marchés de l’énergie s’atténuent et les goulets d’étranglement des chaînes d’approvisionnement se dissipent lentement, a déclaré la Bundesbank dans un rapport économique mensuel.

Plus tôt ce matin en Asie, la plupart des indices actions étaient fermés, seulement le NIKKEI et TOPIX étaient ouverts et ont fini en hausse de +1,33% et +0,96%. Les Bourses de Chine continentale seront fermées toute la semaine et Hong Kong jusqu’à mercredi en raison des congés du Nouvel An lunaire.

 À la clôture des marchés européens, les indices actions américains évoluaient en hausse. Un indicateur économique publié en début de séance est venu alimenter le courant acheteur sur les marchés, avant qu’ils ne basculent pleinement dans la saison des résultats demain. Par ailleurs, la saison des résultats va entrer dans le dur ces prochains jours et les investisseurs se disent qu’elle pourrait réserver quelques bonnes surprises au vu des estimations déprimées du marché.

  • S&P 500 : +1,29% (4.023 pts)
  • NASDAQ : +2,05% (11.368 pts)
  • DOW JONES : +0,98% (33.702 pts)

MATIÈRES PREMIÈRES

À la clôture des marchés européens, les cours du pétrole évoluaient dans le vert : Le WTI et le BRENT montaient de +0,71% et +1,04% à 82,237$ et à 88,54$ (Contrat Futures Février et Mars 2023).

MARCHÉS TAUX

Sur la journée, les rendements à 10 ans se sont écartés en Europe (sauf au Royaume-Uni) et aux Etats-Unis

Rendements des Obligations d’États à 10 ans sur la journée de Lundi :

  • 10 ans allemand : +2,19% (+3,0 bps)
  • 10 ans américain : +3,52% (+4,6 bps)
  • 10 ans anglais : +3,35% (-1,4bps)
  • 10 ans français : +2,65% (3,3 bps)
  • 10 ans italien : +4,01% (+3,7 bps)
  • 10 ans espagnol : +3,16% (+3,9 bps)
  • 10 ans portugais : +3,07% (+3,8 bps)

MACROECONOMIE

ETATS-UNIS : La mesure des indicateurs avancés du Conference Board a baissé de 1 % en décembre, ce qui est inférieur aux attentes d’une baisse de 0,7%.

CORÉE DU SUD : L’IPP a augmenté de 6 % en décembre par rapport à l’année précédente, mais a diminué de 0,3% par rapport à novembre.

 ZONE EURO : L’indicateur flash de la confiance des consommateurs de janvier s’est établi à -20,9 points, par rapport à l’estimation consensuelle de -20 et aux -22,2 du mois précédent.

LES INDICATEURS ECONOMIQUES DE DEMAIN

Mardi, nous aurons : l’indice NAB de confiance des entreprises en Australie, les PMIs des Services et Manufacturier au Japon, en France, en Allemagne, en Zone Euro, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’indice de confiance des consommateurs de l’institut GfK en Allemagne et l’enquête CBI au Royaume-Uni. 

DISCLAIMER

Ce document est conçu exclusivement à des fins d’information. Financial Networking Group décline toute responsabilité en cas d’altération, déformation ou falsification dont ce document pourrait faire l’objet. Toute modification, utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie de quelque manière que ce soit est interdite. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations contenues dans cette publication sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos. Le support non contractuel ne constitue en aucun cas une recommandation, une sollicitation d’offre, ou une offre d’achat, de vente ou d’arbitrage, et ne doit en aucun cas être interprété comme tel.

Total
0
Shares
Prev
L’antitrust resserre son étau sur les opérations de fusions-acquisitions
Next
Bad news is… bad news