Olaf Scholz | La revue de presse économique et financière

Une nouvelle coalition en vue en Allemagne…mais il faudra attendre

Agence SAND

Les élections législatives allemandes ont débouché comme attendu par un succès du SPD et un fort affaiblissement de la CDU/CSU. Avec moins de 25% des voix la CDU/CSU obtient le plus bas score de son histoire, même si son score est moins faible que ce que prédisaient les sondages. Néanmoins, ces élections marqueront surtout un tournant, avec le départ de Mme Merkel du pouvoir, après avoir conduit le pays pendant 16 ans. En même temps, ce départ n’augure en rien d’un changement notable des politiques suivies jusqu’ici.

En effet, pour l’instant, vu les rapports de force préliminaires qui semblent sortir des urnes, il faudra qu’une coalition dirige le pays. Construire la coalition ne sera pas simple, pour une raison simple, les divergences entre les partis qui peuvent prendre le pouvoir sont assez grande, notamment en matière économique. Ainsi, la possibilité d’un statu quo ou d’immobilisme ne peut pas être exclue.

À ce stade, le plus probable est que le SPD, grâce à sa victoire mène la prochaine coalition au pouvoir. Ceci se traduire, comme c’est largement attendu, par la nomination de O. Scholz comme chancelier. Toutefois, pour arriver à ce but, M. Scholz devra tenter de faire alliance avec les verts (près de 15% des voix), dirigés par A. Baerbock, et les libéraux du FDP (11,5% des voix), dirigés par C. Lindner. À ce stade, vu les différences, notamment sur le plan budgétaire (règles sur les déficits et la dette, ou impôts), on risque de voir des discussions très longues et difficiles.

En particulier, C. Lindner, qui avait déjà montré son intransigeance lors des élections de 2017 en abandonnant la table des négociations avec la CDU, reste très ambitieux dans ce qu’il voudrait obtenir. En effet, lors de la campagne, il a clairement fait entendre que le FDP ne rejoindrait une coalition que si les positions de son parti sont respectées et sa participation au gouvernement est valorisée par des postes importants. Ainsi, il a revendiqué le poste de ministre des Finances. En même temps, c’est bien sur la gestion économique que les divergences sont fortes, notamment vis-à-vis des verts. Le FDP, comme parti libéral qui se veut proche des entreprises, voudrait baisser les impôts. Or, les SPD et surtout les verts voudraient les augmenter, notamment pour les catégories les plus aisées de la population afin de financer la transition écologique. Par ailleurs, concernant les règles budgétaires européennes, le FDP est partisan d’un retour rapide à l’orthodoxie et donc à la rigueur budgétaire chez les pays dont les finances publiques, se sont le plus dégradé au cours de la crise. Sur ce point, M. Scholz ne semble pas très éloigné, même si au sein du SPD les avis divergent.

M. Scholz a promis de pouvoir constituer une coalition d’ici la fin d’année pour gouverner et ainsi devenir le prochain chancelier.

Une promesse similaire a aussi été faite par A. Laschet, le chef de file de la CDU. Il est vrai que même avec une perte estimée de 50 députés, la CDU peut toujours, en s’associant aussi aux verts et aux libéraux, construire une majorité parlementaire. Cette coalition sera toutefois difficile à construire avec les verts qui veulent tourner la page de l’ère Merkel. Mais, numériquement cela est toujours possible.

Au total, ces élections ouvrent la porte à des très longues négociations entre partis qui ont des différences très marquées, notamment sur leurs stratégies économiques. Pour l’Europe et la zone Euro, à ce stade, il est difficile de croire à un possible changement des positions de l’Allemagne sur les principales politiques européennes. Quoi qu’il soit, avant de voir le nouveau leadership prendre place, ce sera toujours Mme Merkel qui restera au pouvoir pour encore plusieurs mois, repoussant donc ses adieux à la politique européenne.

Vous avez trouvé cette publication intéressante ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier à noter cette publication.

Merci pour votre vote !

Vous pouvez ajouter un commentaire (optionnel).

Dites-nous en plus (optionnel) :

Total
5
Shares
Publications similaires