Zone euro : pas de rebond de la consommation

Après avoir fortement chuté depuis le printemps 2022, les ventes au détail (hors automobiles) ont fait du surplace en avril et en mai. Les immatriculations ont quant à elles atteint un point haut en décembre dernier et baissent régulièrement depuis. La consommation des ménages a pesé sur la croissance au quatrième trimestre 2022 et au premier trimestre 2023. À moins d’un rebond très fort en juin, elle va probablement continuer à peser sur l’activité au deuxième trimestre 2023.

L’inflation élevée continue de peser sur le pouvoir d’achat des ménages européens. Les chiffres de mai et juin, bien qu’un peu plus faibles que lors des mois précédents, sont restés élevés. Par ailleurs, les hausses de taux de la banque centrale devraient continuer à renchérir le coût du crédit.

Le T4 2022 et le T1 2023 ont vu le PIB de la zone euro baisser très légèrement mais l’emploi progresser de 0,9%. Cette trajectoire divergente n’a pas vocation à perdurer, d’autant plus que les composantes « emplois » des enquêtes de confiance de la Commission européenne ont commencé à se dégrader. Un net rebond de la consommation des ménages semble donc peu probable à court terme.

Voir aussi : https://latribune.lazardfreresgestion.fr/marches-actions-derriere-leffet-doptique-de-la-tech-us/

***

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 07 juillet 2023 et est susceptible de changer.

Information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS

Prec.
Megatendance : L’eSport sort de l’ombre
Suiv.
La chronique Bourse du 8 juillet 2023
Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.