Zone euro : que se passe-t-il au niveau de la productivité ?

Les premières estimations des chiffres d’activité de la zone euro pour le troisième trimestre ont été publiées et montrent une contraction de l’activité (PIB) de 0,1% et une hausse de l’emploi de 0,3%. Si l’on fait l’hypothèse plausible que le nombre d’heures travaillées par personne était stable, cela signifie que la productivité a baissé de 0,4% sur le trimestre.

Après la forte hausse de la productivité au T2 2020, celle-ci s’était stabilisée pendant deux ans, mais elle baisse de manière plus marquée depuis mi-2022. Par rapport au dernier trimestre 2019, la hausse cumulée n’est plus que de 0,8%.

La productivité a diminué de 0,9% entre le T2 2022 et le T2 2023 : en décomposant ce chiffre, on observe que celle-ci est due à 1,0% à la baisse de la productivité dans chaque secteur, tandis que la réallocation des heures de travail a absorbé une partie de ce choc. Il s’agit donc bien d’un problème de productivité et non d’une modification de la structure sectorielle de l’économie.

Cette évolution est problématique à plus d’un titre. À court terme tout d’abord, car la croissance de la productivité est un élément clé dans l’évolution des profits des entreprises. Maintenant que l’inflation ralentit et tire donc plus modérément les chiffres d’affaires à la hausse, les entreprises pourraient compenser le recul de leur productivité par un ajustement de leurs effectifs. À plus long terme, ce phénomène est également un problème car la productivité est un moteur de la croissance potentielle, et s’avère d’autant plus important que la population en âge de travailler ralentit en Europe.

Voir aussi : https://latribune.lazardfreresgestion.fr/saison-des-resultats-un-troisieme-trimestre-mitige/

***

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 17 novembre 2023 et est susceptible de changer.

Information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prec.
Marchés : un scénario idéal pour la Fed ?
Suiv.
Argentine : élection du “Trump de la pampa”

Argentine : élection du “Trump de la pampa”

Plus de publications

Abonnez-vous

Abonnez-vous et recevez toutes les semaines notre newsletter économique et financière.