Le mot inflation tapé avec une machine à écrire.

Ne serait-il pas mieux de corriger rapidement l’inflation, plutôt que de la laisser subsister ?

Compte tenu de la dynamique de hausse des prix aux États-Unis et en Europe, la hausse qui est envisagée aujourd’hui des taux d’intérêt freinerait très peu l’inflation. Les Banques Centrales, pour l’instant, n’ont pas l’intention de lutter vraiment contre l’inflation, afin de préserver la croissance.

Mais ce choix, qui va maintenir une inflation durablement forte, est-il le bon ? Ne vaudrait-il pas mieux, comme dans le passé, corriger rapidement l’inflation par une politique monétaire nettement restrictive afin d’en être débarrassé ultérieurement ? Finalement, si une hausse modérée des taux d’intérêt a peu d’effet sur l’inflation, ne faudra-t-il pas en venir à cette hausse importante des taux d’intérêt ? Alors, pourquoi ne pas le faire tout de suite ?

Lire la suite

Prec.
Le secteur pharmaceutique prend sa revanche
Suiv.
Le potentiel d’inflation est très élevé !